fbpx

Comment se libérer de la souffrance définitivement

février 1

 février 1

par PVQZ

Aller plus loin que la compréhension intellectuelle pour se libérer de la souffrance

Je n’arrive pas à me libérer de la souffrance. Les gens me disent : Je comprends intellectuellement ce que tu dis. Je suis d’accord intellectuellement avec ce que tu dis.

Mais, je n’y arrive pas. Je n’arrive pas à me libérer de la souffrance définitivement.

Par exemple :

  • Je comprends que je dois m’aimer, mais je n’y arrive pas.
  • Je comprends que je dois arrêter d’être en colère, mais je n’y arrive pas.
  • Je comprends que je ne dois pas avoir peur, je suis d’accord avec cela, mais je n’y arrive pas.
  • Je comprends que je dois pardonner, mais c’est impossible pour moi.

Plus nous avançons sur notre chemin, plus nous comprenons quel chemin nous devons suivre. Et c’est un chemin pour se libérer de la souffrance.

Car en réalité, cette souffrance est notre guide.

Vouloir aller vers l’amour, la paix, la bienveillance, c’est très bien. Mais, tu dois surement le vivre toi aussi, par moment : nous sommes emportés par autre chose.

Comme la colère, l’esprit de revanche, l’envie d’en découdre, d’avoir raison, de lutter, etc.

Répondre à la question « Comment se libérer de la souffrance », c’est répondre à la question « comment se libérer de la colère, de la jalousie, de la peur, de la tristesse, en j’en passe des vertes et des pas mures ».

Je suppose que tu as déjà ressenti cette sensation d’aller dans une direction tout en sachant que ce n’est pas une bonne direction pour toi.

Il m’est même arrivé de me mettre en couple avec une fille alors que je savais très bien que ce n’était pas du tout une bonne idée.

Au fond de toi, tu sais ce qui est bon pour toi.

Mais, Il y a une autre partie de toi qui veut t’emmener ailleurs. Cette partie de toi qui veut t’emmener ailleurs, c’est ton corps.

Ton corps a pris l’habitude de gouter des sensations, des émotions bien précises qu’il a apprises tout au long de ta vie.

Il en est accroc. Et tout le temps, il demande sa dose.

Il vibre d’une certaine manière et attire à lui tout un tas de personnes et d’expériences correspondantes à cette vibration.

Donc, tu peux vouloir la paix, mais ton corps peut en même temps vouloir se nourrir de colère.

Et c’est là qu’entre en jeu une lutte entre toi et ce que tu veux et ton mental et ton corps qui demande leur dose.

Se désintoxiquer c’est une autre façon de répondre à la question : Comment se libérer de la souffrance.

Le mental veut sa dose parce que, même si ça te fait souffrir, il préfère une dose de colère qu’il connait bien et qui le rassure…

Plutôt que quelque chose de paisible qu’il ne connait pas et qui lui fait peur.

Le corps a besoin de sa dose de colère pour pouvoir sécréter certaines hormones chimiques dans le corps dont il a besoin.

De la même manière que le mental, il a besoin de trouver une forme de sécurité dans des habitudes, même si elles le font souffrir.

Il faut comprendre que toutes ces habitudes sont comme des programmes.

Et ce sont tous des programmes qui ont été construits dans ton histoire.

Ils sont donc d’une certaine manière une vibration du passé.

Une vibration qui va attirer encore et encore des expériences semblables.

Si tu ne changes pas ce programme, c’est un peu comme si tu revivais tout le temps la même histoire.

Certes, le décor va peut-être changer un peu, mais la vibration, l’histoire seront plus ou moins les mêmes.

L’idée, c’est donc de changer le programme, la mémoire de ton corps.

Pour qu’il vibre différemment. Pour qu’il vibre de manière à attirer à toi des expériences nouvelles.

Comment faire pour se libérer de la souffrance en changeant cette vibration ?

Il faut attirer à soi la sensation qui va te permettre d’augmenter ce taux vibratoire.

Quel genre de sensation ? L’amour, la connexion à la vie, la confiance en soi, l’esprit créatif, le courage, etc.

L’idée encore une fois, c’est de lancer ce programme chaque jour pour qu’il soit intégré dans ton corps.

Fais-toi une liste de sensation, de vibration qu’il te semble important d’avoir. Et rappelle-les-toi chaque jour en convoquant la sensation.

En imaginant pour apprendre à ton corps ce qu’est cette sensation.

Voici comment te libérer de la souffrance en faisant de cette souffrance ton allié.

Maintenant, ce qui est aussi intéressant, c’est d’écouter ce qu’il se passe dans ta vie pour te permettre de grandir et de t’élever.

Mais surtout pour te libérer définitivement de la souffrance.

Il y a TOUJOURS un cadeau dans une difficulté.Et plus grande est la difficulté, plus grand est le cadeau.

  • Qu’est-ce que j’ai à apprendre, à comprendre ?
  • Qu’est-ce que j’ai à réinventer ?

Ce qui est souvent incompréhensible pour la plupart des gens, c’est « pourquoi devons-nous passer par des difficultés, ou plutôt par de la souffrance pour arriver à nos fins ? »

La réponse est simple. Et je vais te la donner : Parce que si tu ne souffres pas, tu ne vas pas dans la bonne direction.

Le problème, c’est que nous ne savons pas UTILISER » la souffrance.

La souffrance est en fait un guide. Comme le voyant d’une voiture qui va tomber en panne et qui t’alerte que « quelque chose » ne va pas dans le moteur.

La souffrance est un voyant qui dit, attention, tu ne prends pas la bonne direction.

Et la bonne direction c’est celle que tu as choisie au fond de toi.

Et qu’as-tu choisi au plus profond de toi ?

  • Être libre.
  • Être grand.
  • Être dans la paix et l’amour.
  • Être épanouie et heureux, te sentir bien.

Au final, tu ne veux rien d’autre que cela n’est-ce pas ?

Alors, si ta réponse est oui, et je sais que ta réponse est oui au final, sache que tu es sur le bon chemin. D’ailleurs pour savoir si vous êtes sur le bon chemin, vous pouvez lire cet excellent article du site MindParachutes.

Il ne peut pas en être autrement. Sinon, tu ne serais pas en train de me lire.

À partir d’aujourd’hui, tu vas apprendre à te servir de la souffrance comme d’un outil. Comme d’un GPS qui te montre la direction.

Une pensée te fait souffrir ? Voici comment t’en libérer.

Si une pensée te fait souffrir, c’est qu’elle ne va pas dans le sens de ton bonheur.

Si une idée, une croyance te fait souffrir, te rend inconfortable, c’est que tu n’abordes pas le problème de la bonne manière.

En général c’est parce que tu es dans le jugement, dans la séparation et/ou dans une compréhension étonné de l’amour.

Et bien la souffrance sert à cela. À te dire ce qui est l’amour et ce qui ne l’est pas.

À te dire si tes actes et tes pensées vont dans le sens de ton bonheur ou pas.

Le problème, c’est que, même si on comprend certaines choses grâce à cette approche, souvent, tu ne vas pas plus loin.

Parce que :

  • Tu crois tellement à tous ces jugements
  • Tu crois tellement à toutes ces histoires que tu te racontes…
  • Tu y es tellement attaché et tu as tellement l’impression d’avoir raison…

Et surtout…

  • Tu as tellement peur de sortir de ce monde dans lequel tu t’es enfermé…
  • Ce monde d’idée, de croyances, cette vie quotidienne qui se répète, ces erreurs que tu refais…

Ça te lasse, ça te fatigue, mais quelque part, tu aimes cela.

Tu voudrais t’en défaire. Tu voudrais te libérer de cette souffrance. Mais ce n’est pas si simple.

Quitter l’enfer pour le paradis, c’est OK.

Mais qu’il y a-t-il dans le paradis ? Tu ne connais pas vraiment, ça te fait peur.

Si on t’enlève ton enfer, tu risquerais de perdre tout ce en quoi tu as cru depuis le début de ton histoire.

Tu risquerais de devoir laisser de côté toutes ces histoires, ces souffrances, tout ce qui t’as construit.

Car tu y es attaché. Et aujourd’hui, cela constitue ton identité.

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle pour savoir Comment se libérer de la souffrance

La bonne, c’est que tu te trompes. Tout cela n’est pas toi.

Je te le jure. Je sais que malgré tout tu es attaché à tout ce paquet de souffrance. À tous ces dossiers, à toute ton histoire.

Et c’est là qu’est la mauvaise nouvelle.

C’est que si tu veux être libre et heureux, si tu veux changer un peu des choses dans ta vie, il va falloir te détacher de cela.

Il va falloir arrêter de croire que tout « ça », c’est toi. Car ce n’est pas toi.

La vérité, c’est que tu peux te risquer à quitter tout cela sans te perdre.

Au contraire même. En quittant tout cela, tu quittes ta fausse identité.

Et tu te rapproches de ta véritable identité. De qui tu es vraiment. Parce que justement tu te délivres de ce qui est faux.

Et tu sais quoi ? Au-delà de ton bien-être, faire cela va te permettre d’aller vers de nouvelles histoires.

Tu vas briser la spirale dans laquelle tu es. Briser le cycle. Et de nouvelles opportunités vont arriver à toi.

C’est mécanique.

Il y a juste un obstacle à briser : ton mental. Ou plutôt les peurs de ton mental.

Dépasser la souffrance pour soulever des montagnes

Savoir comment se libérer de la souffrance, c’est savoir aussi soulever des montagnes. Car quand il n’y a plus de souffrance, et plus de peur de souffrir, alors plus rien ne nous arrête dans notre vie pour faire des choses magnifiques.

Comment se sent celui qui est courageux et qui peut soulever des montagnes ?

Je vais te le dire concrètement.

Juste en te posant cette question, tu commences déjà à ressentir cette sensation.

Rien qu’en imaginant comment se sent celui qui est courageux et qui peut soulever les montagnes, tu commences déjà à gouter la sensation et à l’apprendre à ton corps.

C’est une expérience que tu peux faire tout de suite.

Là, maintenant.

En ressentant cela et en faisant en sorte de le ressentir le plus souvent possible, tu vas apprendre à ton corps une autre vibration.

Comme tu le sais, ce que tu penses et ce que tu ressens ressent dans ton corps correspond exactement à la vibration de ce que tu expérimentes et vit dans ta vie.

Exactement.

Alors, imagine ce que peut vivre et ressentir celui qui goute souvent à la sensation du courage et qui peut soulever les montagnes ?

Ton corps est la boite à outils de ta création. Ce corps peut vibrer à la lumière du passé.

C’est à dire, avoir le gout du passé.

Et reproduire dans le présent et le futur ce même gout.

Mais imagine si tu peux reproduire un gout différent qui te permettrait de te libérer de la souffrance et de soulever des montagnes ?

Un gout qui te convient.

Imagine que, au lieu d’avoir le gout du passé, tu puisses donner à ton corps le gout du futur ?

Tout simplement en lui apprenant maintenant ce gout pour qu’il donne les fruits correspondant au futur que tu désires ?

Apprends à ton corps d’autres gouts. Imagine-toi en train de soulever des montagnes.

Et ressens le goût que cela peut avoir.

Le corps ne guidera plus ta vie.

Non.

C’est ton esprit, tes choix qui utiliseront le corps comme véhicule pour aller sans effort et sans encombre vers l’état intérieur que tu souhaites avoir.

Et tu le sais si tu me suis, c’est toujours l’état intérieur qui crée l’extérieur.

L’apprentissage du bonheur est un mélange de libération et de programmation.

C’est un mélange de détachement du mental et du corps, mais aussi de la maîtrise du mental et du corps.

Grâce aux explications de cet article et en appliquant les techniques que je t’y enseigne, tu vas pouvoir jouer sur tous ces tableaux.

Soit sûr que tu ne pourrais plus ensuite revenir en arrière au fur et à mesure de tes progrès.

Pour t’accompagner au quotidien dans cette démarche, j’ai créé les Emails Quotidiens Privés.

Ce sont des e-mails que j’envoie tous les matins à 9 h 00 qui t’accompagne, te conseille, te guide dans ta démarche de changements pour être plus heureux mais aussi pour et libérer ta conscience des jours de l’égo.

Pour accéder à l’e-mail de demain matin, il suffit de cliquer sur ce lien.

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

PARTAGER

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Vous pouvez laisser un commentaire :-)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}