Ce que je suis et ce que je ne suis pas

septembre 28

 septembre 28

par LMSB

Dans cet article, je vais te faire prendre conscience concrètement par un exercice simple de « qui tu es » et de « qui n’est pas ». Ce que je suis et ce que je ne suis pas.

Qui es-tu ? Concrètement ?

Un corps, des pensées ?
Ou es le début et la fin de « toi » ?

As tu déjà essayé de trouver les limites de ton corps ?

Tu penses peut-être savoir qui tu es, tu penses que tu es un corps qui penses. Donc, si c’est le cas, tu devrais pouvoir en définir simplement les limites, les contours précisément.

Et c’est vrai que d’une certaine manière, tu peux le faire.

En regardant ton corps tout d’abord.
Tu peux apercevoir une limite.

En le touchant aussi, par la sensation tu vas arriver à percevoir un début et une fin de ton corps.

Par l’imagination ou la visualisation, ton mental sera capable de trouver un début et une fin à ce corps.

Mais reconnais que toutes ces façons de faire ne sont pas très précises.

La limite entre l’espace et ton corps reste floue.

Maintenant, ferme les yeux et essaye de trouver la limite entre ton corps et l’espace qui l’entoure.

Tu y arrives ? C’est impossible n’est-ce pas ?

les sensations de ce que je suis et ce que je ne suis pas

Nous pouvons ressentir des sensations comme du chaud, du froid, des picotements, des douleurs, de l’énergie, etc.

Nous pouvons même sentir le vent sur notre peau, et le contact de notre corps avec les objets.

Mais même ce contact reste flou.
On ne peut pas le pointer clairement.

Fais-en l’expérience directe maintenant et tu vas le voir.

De la même manière, il va t’être très difficile (en réalité impossible) de pointer vers un point central concernant ta personne.

Peux-tu monter clairement avec ton doigt « ce que je suis et ce que je ne suis pas » ?

Où es-tu ?

Ou commences-tu et où finis-tu ?

Si tu essayes de diriger ton doigt vers le centre de toi même, ou vas tu le pointer ?

Tu peux faire toutes ces expériences maintenant, là, tout de suite.

Tu peux aussi aller plus en profondeur en faisant cette recherche dans une méditation.

Pourquoi je t’invite à prendre conscience de tout cela ?

Pour que tu comprennes qui tu es.
Pour que tu cesses de croire que tu n’es juste qu’un corps avec des pensées.

Pose-toi au calme, assis-toi tranquillement et ferme les yeux comme pour méditer.

Si tu essayes de voir cette limite entre ton corps et l’espace autour de toi, tu vas alors découvrir que « tu es » au-delà de cette limite supposée de ton corps.

L’espace de « ce que je suis et ce que je ne suis pas » que tu ressens dans ton corps s’étend en réalité au-delà de celui-ci.

Si tu commences déjà à prendre conscience de cela, alors demain, tu commenceras à ressentir que tu fais partie d’un tout.

Et après demain que tu es illimité.

Et quand tu commences à voir et ressentir cela, je peux te dire que toute ta vie bascule.

Tu ne vois plus ton expérience de la même manière.

  • Tu ne te prends plus pour une victime.
  • Les choses deviennent beaucoup plus fluides et transparentes.
  • La vie n’est plus faite de choix, mais d’évidence.

C’est pour cela que je t’invite en permanence à méditer.

Car méditer, ce n’est pas une simple relaxation.
C’est en ce sens que beaucoup de personnes disent que mon approche est différente.

Je ne cherche pas à te donner un pansement ou te faire être ou devenir quelqu’un que tu n’es pas.

Méditer, c’est voir la vérité.

Prendre conscience de la vérité.

Et ôter le voile sur l’illusion.

Ce que je suis et ce que je ne suis pas ?

On ne va pas se sentir mieux ou être mieux parce qu’on va se détendre, faire du sport, écouter de la musique, boire un coup avec les copains, etc.

Bien sûr, ça va nous détendre un temps.

Mais cela ne règle rien.

Et quand on a des soucis ou des problèmes, même ces moments-là ne sont pas vécus pleinement.

On va se sentir mieux parce que nous allons découvrir la vérité sur « qui nous sommes vraiment ».

Parce que nous allons dénoncer toutes nos croyances et les mettre au pilori.

Parce que nous allons apprendre à être plus conscients pour être capable de voir nos pensées et nos habitudes et décider en conscience de celles que nous voulons suivre ou non.

C’est tout le sens d’une réelle pratique, d’un véritable chemin.

Ce que je suis et ce que je ne suis pas t’invitent à faire un choix.
C’est ce choix que tu dois faire : une pratique qui a pour but principal de découvrir qui tu es et qui tu n’es pas.

Le bonheur suivra.

Veux-tu continuer comme hier à mettre des pansements dans ta vie ?

Où veux-tu prendre ton courage à deux mains pour comprendre que, comme le disait la série télévisée, « la vérité est ailleurs ».

Prends ce chemin, lis-moi tous les jours, je suis là pour t’aider.
Je peux te dire que cela en vaut vraiment la peine.

Et si tu souhaites encore plus d’accompagnement dans cette démarche, mes emails quotidiens (email unique, pas une séquence automatique) sont là pour t’accompagner gratuitement avec du contenus de qualités.

Laurent Macha

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER