Être « Je suis » : être tout simplement sans en rajouter

mai 28

 mai 28

par LMSB

Plus tu vas lire cet article, plus tu vas t’approcher de ton absolu.

Être « Je suis » tout simplement. « Je suis » est un mot auquel nous sommes très attachés. Et pour cause, il permet de nous définir, mais aussi de nous limiter. Je vais t’expliquer pourquoi. Et je vais te dire aujourd’hui ce que tu es vraiment.

À chaque fois que je dis « je suis quelque chose », je crée une séparation avec moi-même. Je m’explique. Lorsque tu dis, je suis Pierre ou Marie, tu limites ce que tu es à ce prénom qui t’a été donné par d’autres humains.

Lorsque tu dis, je suis un homme ou je suis une femme, tu t’identifies à ton sexe en t’excluant du monde des humains.
Lorsque tu dis, je suis humain, tu t’exclus de la nature d’où tu viens et dont tu fais partie.
Lorsque tu dis, je suis la nature, tu t’exclus de l’univers.

On peut continuer ainsi à l’infini avec « Je suis »

On peut aussi aller dans l’autre sens.
Je suis maçon, je suis avocat, je suis pauvre ou je suis riche.
Je suis amoureux, je suis dépressif.

Je suis jaloux
Je suis en couple ou je suis séparé.
Je suis en colère, ou je suis triste.

Chaque fois que tu dis avec tes pensées, ton mental : je suis ceci ou cela, tu t’exclus du reste du monde. Et tu t’exclus la plupart du temps des autres possibilités qui pourraient apparaître dans ta vie.

Tu n’es pas riche : tu es et tu as un compte en banque bien garnie.
Tu n’es pas célibataire.
Tu n’as juste pas, une vie commune avec quelqu’un en ce moment.
Tu n’es pas avocat.
Tu exerces juste cette profession.
Mais tu pourrais en exercer une autre.

Comment jouer avec Être « Je suis »Je suis. »

Tu es pauvre, amuse-toi à dire que tu es riche.
Est-ce si différent dans l’absolu ?
Ce sont juste des mots qui donnent une illusion et surtout qui séparent en donnant une étiquette qui te suit en permanence.

La vérité,

C’est que tu peux t’arrêter à « je suis ». « Je suis » est ce que tu es. Tout ce que tu vas rajouter derrière est superflu et réduit, avec juste un mot ou une petite phrase ce que tu es à presque rien.

Tu es cette « infinité » et cet « illimité »

Alors que tu es juste « je suis ». C’est-à-dire l’infinité et l’illimité. Dès que tu rajoutes une étiquette, tu fractionnes ton être en minuscules choses. Et en minuscules possibilités.

Je suis Pierre, je suis Français et je suis pharmacien. Je suis dépressif et je suis triste. Je suis divorcé, mais à nouveau je suis en couple. Je suis candidat à l’élection communale et je suis un battant.
Ce petit Pierre pourrait s’offrir de merveilleuses possibilités plus proches de son cœur s’il enlevait toutes ces étiquettes.

Tu n’es rien de tout cela. Tu vis juste des expériences.

Tu es. Ne rajoute rien.

Dis « Je suis » et le monde et l’univers te sourira, car c’est ce que tu es.

Mais en disant cela, j’en dis déjà trop n’est-ce pas ?

Tu veux te rapprocher de la vérité et de ce que tu es vraiment, abonne-toi à mes emails privés. Un email que j’envoie chaque jour à neuf pour te mettre dans la bonne énergie pour ta journée et pour t’aider à retrouver la liberté et la joie cachée au fond de toi.

Amicalement,
Laurent

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER