Comment choisir le bonheur ?

mars 18

 mars 18

par PVQZ

Une question étrange : comment choisir le bonheur ? Peut-être n’est-ce pas si évident de s’abandonner à la joie, au bien-être.

Es-tu doué pour le bonheur ?

La réalité, c’est que les hommes et les femmes sont peu doués pour le bonheur. Le bonheur pourtant se cultive. À condition de savoir jardiner correctement.

Ce n’est pas parce que nous ne savons pas faire une chose que nous ne pouvons pas vouloir ou choisir une chose.

Par exemple pardonner. Peut-être ne sais-tu pas comment faire. Mais tu peux vouloir ou plutôt choisir de pardonner. La vie ensuite saura te montrer le chemin. Te donner la direction et/ou la solution.

Une autre chose que tu peux vouloir, et qui n’est pas si évidente que cela à vouloir, c’est ton propre bonheur. Sais-tu choisir le bonheur dans tous les moments de ta vie ?

  • Es-tu sûre de vouloir être heureux ou heureuse ?
  • Es-tu sûre de mériter le bonheur ?
  • Te sens-tu réellement légitime au bonheur ?

Pour savoir comment choisir le bonheur, il faut savoir ce que l’on veut

Avant de te plaindre pour désirer quelque chose, il faut vérifier que tu le veux vraiment.

Il faut être sûre de vouloir vivre la vie que tu sembles vouloir demander.

  • Veux-tu vraiment être riche et posséder plein de biens, un jet privé, des villas dans le monde entier ?
  • Veux-tu vraiment vivre à l’amour parfait et connaître un bonheur idéal comme dans la publicité ou comme dans certains films à l’eau de rose ?
  • Veux-tu vraiment que ton amoureux ou ton amoureuse te rendent heureux ou heureuse et qu’il soit là avec toi pour cela ?
  • Veux-tu vraiment que cet amoureux ou cette amoureuse soit ainsi responsable de ton bonheur ?
  • Veux-tu vraiment faire confiance aux hommes ou aux femmes ?
  • Veux-tu vraiment avoir la vie de cette personne qui voyage tout le temps et que tu envies ?
  • Veux-tu vraiment aider les autres ? Et donner ta vie pour cela ?
  • Veux-tu vraiment le bonheur de tes proches, de tes voisins, de tes collègues de travail, de tes ennemis, de ta femme ou de ton mari ?

Enfin, je reviens à la première question.

Veux-tu vraiment, toi, être heureux ?

Veux-tu vraiment choisir le bonheur avec tout ce que cela implique :

Te pardonner, pardonner les autres, aimer ce que tu détestes, lâcher le passé, cesser de te juger et de juger les autres, cesser de te plaindre, être responsable à 100 % de ton bonheur.

Te sens-tu capable de ne plus te plaindre par exemple ? Car je le sais, c’est tellement bon de se plaindre !

Tu sais pourquoi nous y prenons tant goût ?

Comme l’explique Noémie de Saint Sernin dans cet article, lorsqu’un enfant n’arrive pas à attirer notre attention avec quelque chose de positif (comment jouer avec lui par exemple), il va le faire avec quelque chose de négatif.

Plus cette situation se présente dans notre enfance, plus nous apprenons à râler. Et adultes, nous devenons des super-râleurs.

Le pire, c’est que nous y prenons gout malgré la souffrance que cela nous procure.

Pourtant, il est un goût bien plus puissant qui est celui de la liberté et de la responsabilité.

Choisir le bonheur, c’est le goût de Dieu, c’est le goût de la vie.

C’est le goût du moment présent et de tout ce que cet instant t’apporte là tout de suite, maintenant.

Je le sais encore. Il n’est pas forcément aisé ou confortable d’arriver à cette libération. Mais si tu me lis en ce moment, c’est que tu es sur ce chemin.

De toute manière, ne pas être sur ce chemin est tout aussi inconfortable.

Se plaindre, être sans arrêt en train de courir après le bonheur insaisissable et fuyant, souffrir de son passé, être esclave de son passé n’est pas la vie.

Ce n’est même pas la réalité. Cela en a peut-être l’odeur. Mais c’est en fait le goût de l’illusion. Comment je le sais ? Je le sais parce que cette réalité fait souffrir.

Choisir la souffrance pour choisir le bonheur.

La souffrance est justement là pour te montrer le chemin de ce qui est réel et de ce qui ne l’est pas.

Et cette apparente réalité n’est pas ce que tu veux vraiment.

Il est temps de choisir. Je le sais encore une fois. Tu ne sais peut-être pas comment faire.

Chaque jour avec mes e-mails quotidiens, je fais de mon mieux pour t’aider et t’accompagner sur ce chemin.

Je fais partie de ces rencontres dans ta vie qui sont une réponse à ce que tu as demandé.

  • Tu ne sais peut-être pas comment être heureux.
  • Tu ne sais peut-être pas comment pardonner.
  • Tu ne sais peut-être pas comment être libre…

Mais ce dont je suis sûre, c’est que tu peux décider, choisir le bonheur, vouloir être heureux et libre.

Une fois ce choix fait, un choix puissant, accompagné de ton énergie et de ta foi, alors soit certain que tout sera mis en œuvre pour être le choix de ton désir.

De l’intensité de ton choix, de ta foi en la vie, dépend la réponse que tu trouveras.

Rappelle-toi de ce choix le plus souvent possible. Nourris-le par la pensée, par l’esprit, et donne-lui toute ton énergie et toute ta foi et toute ta confiance.

De toute manière, même si ce choix n’est pas réellement et franchement fait, Il est malgré tout inévitable.

Ce que tu es, cette vie, ne peut pas ne pas aller vers plus de liberté et de bonheur. Plus tu y résistes, et plus tu en souffriras.

Choisir le bonheur, c’est lâcher… et créer dans l’instant présent

Lâche l’affaire et va dans le sens de ce qui t’anime au plus profond de toi.
Et choisis cela enfin. Consciemment.

Plus tu résisteras, et plus il y aura souffrance.

Alors tu n’as rien à perdre finalement.

  • Choisis dès maintenant le bonheur
  • Choisis dès maintenant la liberté.
  • Choisis dès maintenant d’être heureux.
  • Choisis dès maintenant de pardonner.

Incarne ce choix.

Et sois sûr et certain que ce choix est déjà une réalité.

C’est déjà fait. Tu n’as plus qu’à le voir se dérouler dans ta propre vie.

Là est le secret.

Là est la foi.

Le temps n’existe pas. Tout ce que tu as demandé est déjà réalisé.

Tu ne sais pas par qui, tu ne sais pas comment, tu ne sais pas où et quand.

Mais c’est déjà fait. À partir d’aujourd’hui, tu es conscient. Tu es conscient que tu marches dans le « déjà accompli ».

Ce « déjà accompli » est ce que tu as décidé, ce que tu as choisi. Et crois-moi, tu choisis tout le temps ; et en permanence.

Bonne journée dans ta nouvelle vie, dans ce « déjà accompli ».

Laurent 

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Comment sortir d’une crise et vivre le bonheur ?
Comment créer sa vie avec la pensée ?
Comment vivre l’abondance en faisant le ménage ?

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER