Comment se libérer du regard des autres ? (27 manières dans cet article)

octobre 19

 octobre 19

par PVQZ

Comment se libérer du regard des autres ? Comment gérer le regard des autres ?

Et si il y avait des solutions simples (parfois évidentes) pour se soustraire à la peur du regard des autres ?

J’en ai recensé 27 et je vais r’expliquer dans cet article, comment les mettre en place.

Ce sont des choses très courtes et simples pour te libérer du regard des autres.

Pourquoi se libérer du regard des autres ?

Cette maladie des temps modernes paralyse notre créativité ainsi que nos désirs et notre élan à vivre notre vie de tous les jours naturellement et simplement.

Mais elle nous enlève aussi toute l’audace nécessaire à créer de nouveaux projets ambitieux qui nous tient à cœur.

Elle est comme une graisse qui dans laquelle nous pouvons nous noyer si nous ne restons pas vigilants.

Alors, ici, je te propose 27 hacks que tu peux mettre en place dès aujourd’hui dans ta vie.

Ces 27 conseils pour bien gérer le regard des autres vont te permettre de prendre ton envol et de te libérer, non seulement des autres, mais aussi de toi-même.

Alors, commençons tout de suite :

27 solutions pour se libérer du regard des autres.

1. Le regard des autres est surévalué :

C’est évident, nous sommes souvent enclins à donner trop d’importance au regard des autres.

Le problème, c’est qu’on ne peut pas donner d’importance à tous les regards. Ce serait comme un groupe de musique qui voudrait plaire à tout le monde.

C’est impossible.

2. Accepter l’idée de déplaire :

On ne peut pas plaire à tout le monde, alors, pourquoi devrions-nous essayer de plaire à tout le monde ?

3. Voir le monde comme étant fou :

Tout le monde veut plaire à tout le monde. Tout le monde veut être le plus beau et le plus fort. Tout le monde a besoin de reconnaissance.

Ce monde est fou d’avoir autant besoin de tout cela. N’as-tu pas envie de sortir de cette course à la reconnaissance du regard des autres ?

4. Reste avec les personnes qui t’aiment vraiment :

Fuient tous ceux qui ne te comprennent pas. Tous ceux qui voudraient que tu sois autrement. Toutes ces personnes qui imposent (et te font t’imposer) une manière d’être et de faire.

5. Cultive ta différence :

Plaire aux autres, c’est souvent accepter de faire comme eux. C’est se conformer à certaines règles et à certaines normes.

Le regard des autres te dérange ? Fais une force de ta différence.

6. Cesse de juger les autres :

Ne demande pas aux autres de ne pas faire ce que tu fais toi-même aux autres. En d’autres termes, si tu ne veux pas être jugé, ne juge pas toi-même.

Plus tu accepteras les autres dans leurs différences, mais aussi leurs faiblesses ou leurs bizarreries…

Plus tu te libéreras du regard des autres. En acceptant les autres à 100 %, tu te donnes le droit de t’accepter toi-même à 100 %.

7. Cesser de te juger :

Ne demande pas aux autres de ne pas faire ce que tu te fais à toi-même. Les autres te jugent et leur regard te pose problème.

Maintenant, observe-toi. Et vois comme très souvent tu te juges aussi. Cela te pose un problème ?

Cela devrait, car cette attitude inconsciente te cause finalement plus de souffrance que le regard des autres.

Pour supporter le regard des autres, apprends à reconnaitre tes propres jugements sur toi-même et à les accepter.

8. Prends du recul sur chaque personne qui t’entoure de près ou de loin.

Est-ce que celui qui te juge vaut mieux que toi ?

Prends conscience que nous avons tous notre vécu. Nos échecs, nos travers, nos névroses. Personne n’y échappe. Même Elon Musk est un être humain faillible comme tout le monde.

Et sa réussite peut lui permettre d’apparaitre comme un génie, mais aussi comme une personne avec un grand égo qui a besoin de se prouver (ou prouver à quelqu’un d’autre) quelque chose.

9. Comprends que le jugement des autres, c’est le nôtre :

Si un jugement te fait mal, c’est qu’il trouve en toi une résonnance. Ce qui veut dire que le jugement qui te fait mal est un jugement que tu te portes à toi-même.

Un jugement qui t’empoisonne la vie.

Je t’invite à regarder de près ce jugement. Oublie celui qui te l’a envoyé. Et considère que c’est toi-même qui te juges et qui a quelque chose à régler.

Regarde et accepte ce jugement. Une fois vue, demande-toi s’il est encore utile dans ta vie. Si c’est non, décide de l’abandonner. Ne fais rien de plus que prendre cette décision. Et demande à l’univers de s’en occuper.

10. Les autres la plupart du temps t’aiment et se détestent :

C’est la même chose. Ce que les autres te reprochent, c’est quelque chose qui résonne en eux. C’est un jugement qu’ils ont pour eux-mêmes.

Et plutôt que de s’en faire un reproche, il préfère accuser les autres.

Vu ainsi, tu vas dépersonnaliser les jugements que l’on t’adresse. Et tu n’en feras plus une affaire personnelle.

La plupart du temps, les gens t’aiment. Et ce sont eux qu’ils n’aiment pas.

11. Le regard et le jugement des autres ne sont pas sacrés :

Quand quelqu’un te juge, il n’a aucune autorité pour le faire. Il n’est pas supérieur. Rien ne dit que cette personne a raison.

Tout juste peut-elle parfois en connaitre un peu plus dans un domaine précis que toi. Mais cela s’arrête là et ne peut en aucun cas concerner ta personne.

12. Pour progresser, fais-toi peur et passe à la provocation :

Habille-toi bizarrement.

Mets deux chaussettes de couleurs différentes

Arrive en avance.

Prends le temps de vivre

Fais le café pour tout le monde au bureau

Cela passe souvent par des actes. Mais la plupart du temps, ce sont bien des actes que l’on juge n’est-ce pas ?

13. La timidité est signe de vanité :

Être timide, c’est avoir peur du regard des autres. C’est se préoccuper de sa personne « mais que vont-ils dire de moi ? ». Très souvent, nous faisons passer la timidité pour de la modestie.

Mais à 90 %, cette discrétion est l’œuvre de l’égo qui a peur du jugement d’autrui.

14. Attention aux personnes toxiques ou manipulatrices :

Parfois, nous sommes sous l’emprise d’une personne manipulatrice ou toxique. La question alors à se poser, c’est « pourquoi vivons-nous une telle expérience » ? « Pourquoi sommes nous « attiré » par des personnes qui vont nous juger » ?

Cela peut parfois aller à une forme de maltraitance qu’il faut savoir repérer.

15. Mettre son énergie au bon endroit :

Quand tu te préoccupes du regard des autres, tu n’es pas dans « ce que tu es en train de faire ». Je te conseille de déplacer l’énergie que tu portes sur le regard des autres sur l’action en cours.

16. Le trac est une peur exotique :

j’ai entendu un jour quelqu’un dire qu’un véritable artiste devait avoir le trac.

En fait c’est un artiste avec beaucoup d’égo qui a le trac. Parce qu’il se préoccupe de son image.

L’artiste qui pense à son public au lieu de penser à lui-même n’a pas le trac. Il n’a peur que pour son public.

Le conseil quand tu as peur, quand tu as le trac, c’est de penser aux personnes a qui tu vas donner quelque chose plutôt qu’a toi.

Reste bienveillant avec le souci de bien servir et/d’aider ton public.

17. Mets les autres en avant :

C’est un excellent exercice qui va te permettre de prendre du recul. Ton écoute et ta générosité t’aideront à lâcher prise sur le regard des autres.

18. Sois un adulte :

Souvent la peur du regard des autres est une blessure de l’enfance. La peur de se faire gronder ou juger sur ce que l’on fait.

Si tu veux en savoir plus sur les blessures de l’enfance, je t’invite à lire cet excellent article sur le blog Espace de Thérapies Emotionnelles.

Médite là-dessus et prend fièrement ton rôle d’adulte. Ton rôle de grande personne libre et responsable.

19. Évite les réseaux sociaux :

Ou du moins, ne leur accorde pas trop d’importance.

Les réseaux sociaux sont la plupart du temps une perte de temps. Cela doit rester un outil.

En tout cas, n’accorde aucune importance à ce qui peut être dit dans les commentaires. Dis-toi que ce sont les plus malheureux et haineux qui commentent la plupart du temps.

Personnellement, je fuis (et supprime si je peux) tous les posts où s’invite la haine, la bêtise et les polémiques interminables.

20. Soit conscient de ta valeur :

Nous avons tous, absolument tous quelque chose à apporter dans ce monde.

Chaque jour, tu y participes. Et peut-être que tu ne le vois pas, mais tu lui apportes beaucoup.

Apprends à moins regarder ce qui ne fonctionne pas bien chez toi. Et entraine-toi à lister tout ce que tu fais de bien. (Tu vas être surpris).

Tes idées, tes valeurs, tes convictions, ce que tu fais chaque jour n’ont rien de nul. Sois-en convaincu.

Pourquoi serait-ce plus nul que les idées, les valeurs et les convictions des autres ?

21. Accepte de te remettre en question :

Personnellement, j’essaye le plus possible, à chaque fois que l’on me critique, de me demander si c’est vrai ou pas.

En se posant clairement cette question et en y répondant clairement, on ancre ainsi sa pensée, ses choix et ses décisions.

Et on évite de passer pour quelqu’un de fermé. On reste donc ouvert aux autres et au monde.

Ce qui, je te le garantis, ralentit sérieusement le regard suspicieux, négatif et jugeant des autres.

De plus, comme on est bien ancré dans ses chaussettes, on se fiche pas mal de ce que peuvent dire les autres de ce que nous faisons, pensons ou disons.

22. Soit conscient que la pensée est volatile :

La pensée reste une pensée. Elle est valable dans la tête de quelqu’un un jour. ET demain, elle risque de changer du tout au tout.

Une pensée n’a pas de base solide. Elle peut toujours changer et évoluer. Et c’est valable pour ta pensée que pour celle des autres.

D’ailleurs, tu ne pourras jamais savoir ce que pensent vraiment les autres de toi.

De même, aucune pensée, aucune réaction n’est réellement prévisible.

Il faut accepter de ne pas savoir vraiment. C’est ainsi, c’est la vie.

23. Utiliser la pensée positive (affirmation positive) :

Se rappeler, le plus souvent possible « j’ai confiance en moi », « je suis une belle personne », « mon avis est important », « j’ai des capacités, des idées, des ceci et des cela… »

Tout ce que tu penses de toi de négatif concernant la peur du regard des autres…

Trouve sa pensée opposée et rappelle-le-toi en boucle le plus souvent possible.

24. Tu n’es pas le centre du monde :

OK, on aimerait bien être ce centre. Et très souvent, nous croyons que toutes les attentions sont portées sur nous.

Mais c’est faux. Même si parfois nous nous en plaignons, c’est aussi un avantage quand tu as peur du regard des autres de savoir que la plupart des gens se fiche des petits détails de ta vie.

La plupart du temps, les gens (nous y compris) sont tellement obnubilés par notre propre nombril, que nous ne faisons pas attention aux petits détails qui pourraient nous surprendre chez les autres.

25. Développe la confiance en soi :

Dans le même registre que l’amour, la confiance en soi est l’arme absolue pour n’en avoir plus rien à faire du regard des autres.

26. Vie selon tes principes et tes valeurs :

Lorsque l’on est sensible aux regards des autres, on a tendance à faire des concessions sur nos principes et nos valeurs.

Plus tu fais cela, plus tu délègues tes valeurs aux autres. Du coup, tu es moins ancré. Moins sûr de toi.

Affirmer ses valeurs et ses principes au contraire, va te permettre de prendre de l’assurance vis-à-vis du regard des autres.

27. Aime-toi :

Franchement, si tu t’aimais entièrement, tu n’en aurais rien à faire du regard des autres. L’amour serait plus fort que cela.

Fais-toi des déclarations d’amour chaque jour. Et vois l’effet que cela a sur le regard des autres. Mais aussi sur le regard que tu portes sur le regard des autres.

Se libérer du regard des autres : conclusion

Tu le vois. Se libérer du regard des autres n’est pas impossible. Je t’invite à tester chacun de ces petits hacks dans ta vie de tous les jours.

Tout ce que je t’explique ici pour t’apprendre à gérer le regard des autres est applicable dans l’expérience de tous les jours.

Tu peux bien sûr aller plus loin en cultivant plus profondément :

  • L’estime de soi
  • La confiance en soi

J’ai des formations pour cela.

La méditation quotidienne est aussi un excellent moyen de se détacher du regard des autres.

Mais aussi des jugements que nous avons envers nous-mêmes.

Ces jugements contre nous-mêmes, qui, tu l’auras compris, sont une des sources de cette peur du regard des autres.

Si tu veux continuer de recevoir mes conseils, je t’invite à t’abonner à mes emails privés.

Un email que j’envoie chaque jour à 9 h du matin ou je te donne des conseils personnels et des opportunités de changer ta vie.

La plupart de ces emails sont écrits la veille pour le lendemain.

—> Alors, pour ne pas manquer l’email de demain, je t’invite à t’inscrire en cliquant sur ce lien.

À demain, 9 h.

Laurent Macha

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER