6 astuces pour mieux communiquer avec les autres

octobre 26

 octobre 26

par PVQZ

Explication : Plus ça va et plus les relations sont instables… Voyons donc ensemble 6 astuces pour mieux communiquer avec les autres.

Intro :

Plus ça va et plus les relations sont instables.

Les amitiés se dénouent, les couples se brisent et les familles se déchirent…

Et cela amène bien souvent son lot de souffrances.

Le problème, c’est que lors d’une dispute avec un ami, un frère, une mère ou son/sa partenaire, il s’agit plus souvent d’un manque de communication que de problèmes réels et graves.

Dans cet article, j’ai donc décidé de parler de comment mieux communiquer avec les autres ?

D’ailleurs, je vais commencer par vous montrer 6 astuces pour mieux communiquer avec les autres.

Ensuite, je vais vous présenter mon livre : “ Vous ne savez pas communiquer ! 21 étapes pour mieux communiquer avec vos proches, vos amis et même vos collègues de travail. “

Bonne lecture !

PS : J’attends votre avis avec impatience ! D’ailleurs, avez-vous des difficultés à communiquer avec les autres ?

6 astuces pour mieux communiquer avec les autres ?

Ne jugez pas !

En 2020, j’ai décidé d’aider une association qui aide les personnes sans domicile fixe en leur faisant des supports de communication (site web, pages sur les réseaux sociaux, etc.).

Et quand j’ai rencontré les dirigeants de cette association, j’ai été abasourdi par l’absence de jugement. C’est tout simplement beau ce qu’ils font, ils aident des personnes dans le besoin, sans jugement, et en retour ne demandent RIEN.

Ils ont beaucoup de reconnaissance de ces personnes-là, découvrent des gens très intéressants et sont fiers de contribuer à la communauté. Ils m’ont même avoué que certains étaient à tel point reconnaissants, qu’ils venaient à leur tour en aide à l’association lorsque leur situation le leur permettait.

Et ils ont raison, car cela doit être très difficile de mettre son égo de côté pour demander à être logé pour la nuit, car on n’a nulle part où dormir. Et le fait d’être bienveillant et sans jugement permet à ces personnes de s’ouvrir et d’accepter l’aide extérieure.

Communiquez dans le respect.

Si c’est un sujet qui semble logique et compréhensible pour vous, ce n’est pas forcément le cas de votre interlocuteur.

Il est tellement facile de s’énerver ou de se moquer dans cette situation ! Pourtant, c’est bien la dernière chose à faire.

Le but ici est de respecter son interlocuteur en toutes circonstances et surtout d’essayer de comprendre là où ça pèche.

Peut-être ne maîtrise-t-il pas les mots employés ? Dans ce cas, prenez le temps de lui expliquer en détail.

Ou peut-être que le sujet ne l’intéresse pas spécialement, et qu’il n’a pas du tout envie de s’y intéresser. Dans ce cas, il vaut mieux changer de sujet tout simplement.

Ce n’est pas parce que vous êtes passionné par l’existence de minerais rares dans les astéroïdes que c’est le cas de votre ami.

Ce n’est pas non plus parce que vous comprenez ce que vous dites que c’est le cas de tout le monde.

N’oubliez pas une chose primordiale : nous sommes tous différents, avec des compréhensions différentes et des sujets qui nous intéressent et d’autres absolument pas.

Evitez les désaccords inutiles.

S’il y a bien un sujet que j’ai décidé d’éviter, c’est la politique !

Pourquoi me dites-vous ? Tout simplement parce que c’est le sujet le plus propice aux désaccords inutiles.

Le problème est que sur ces sujets-là, nous avons tous un point de vue totalement différent.

Chacun à ses idées, et chacun combat les idées qui ne sont pas les siennes.

Pire que cela, certains sont prêts à s’engueuler, voire à se battre pour défendre leurs opinions.

Lorsque vous voulez vous faire comprendre, je vous encourage à éviter tous les sujets irritants pouvant mener à des débats peu utiles et à de nombreux désaccords.

Que ce soit des sujets compliqués comme la religion ou la politique, mais également des sujets dont vous savez avoir des opinions divergentes et propices au malentendu avec votre interlocuteur.

Si vous partez sur ce genre de sujet lorsque vous expliquez quelque chose (soit parce que votre sujet est proche d’un sujet à débattre ou parce que vous avez cité un sujet comme celui-ci en exemple) vous pouvez être sûr et certain que la discussion va s’arrêter là.

Votre interlocuteur va se focaliser sur ce sujet à débats, défendre ses idées et votre sujet principal ne sera plus qu’un lointain souvenir. Vous allez perdre le fil de la discussion et ce sera fini (le super concours de celui qui à « la plus grosse » commence).

Alors s’il vous plaît, évitez à tout prix ce genre de débat inutile si vous devez demander quelque chose ou vous faire comprendre. C’est le meilleur moyen de vous louper.

Au mieux, vous allez froisser une relation, au pire, celle-ci risque de prendre fin.

Soyez sincère.

Si vous n’êtes pas sincère avec votre interlocuteur, il va le sentir de suite. Par exemple, on a tous déjà eu cette situation déplaisante :

Un ami, un proche ou votre compagne vous dit : « J’ai grossi, je ne sais pas comment perdre du poids. »

Vous êtes bienveillant et vous ne souhaitez pas manquer de respect à votre ami, alors vous lui dites que ça va, il n’est pas gros ! Pourtant, vous n’en pensez pas un mot, et ça se voit direct.

En plus, votre ami a mis son égo de côté pour vous en parler et vous, vous n’êtes pas sincère. Il risque de mal le prendre…

Au lieu de ça, vous pouvez tout simplement l’aider, lui donner des conseils sur votre sport favori, ou lui donner des conseils pour mieux manger.

Évidemment, ne lui dites pas de but en blanc : « Ah ouais, tu as grave grossi ! »

Faites-le de manière polie, bienveillante et dans le but d’aider.

Et si vous n’êtes pas non plus sincère avec vous, cela sera encore pire.

À titre personnel, je déteste la méchanceté gratuite, si je vois quelqu’un pourrir une autre personne sans raison, cela me met hors de moi.

Si un jour, dans le cadre de mon travail, je vois un collaborateur détruire un autre collaborateur sans raison, je ne pourrais jamais prendre la défense de celui qui est

malveillant.

Si cela devait arriver, je ne serai pas sincère avec moi, je serai dans le faux, je ne serai pas aligné avec mes valeurs. Même si c’est quelqu’un de plus élevé que moi dans la hiérarchie, je ne pourrai pas prendre sa défense, quitte à me le mettre à dos.

Mais pourquoi prendrais-tu la défense de la veuve et de l’orphelin, si cela doit te coûter une augmentation ou pire, ta place dans l’entreprise ?

Tout simplement car si je trahis mes valeurs, je ne dormirai pas la nuit. J’ai des valeurs, et personne ne me fera changer d’avis. Certes, je peux me tromper, je doute parfois sur celles-ci, mais je serai toujours fidèle à mes valeurs et sincère avec moi-même. Si je dois aller à leur encontre, alors je ne serai pas sincère envers moi.

Pardonnez !

Ne partez pas en besogne trop tôt, ne vous énervez pas pour une raison insignifiante et essayez de comprendre le pourquoi du comment.

On fait tous des erreurs, on fait tous un pas de travers et ce n’est pas grave. Cela fait partie du jeu ! (Je ne parle pas d’une faute grave, mais de petites erreurs du quotidien).

Alors, si vous voulez continuer à avoir de bonnes relations avec vos proches, vos amis, vos collègues ou même vos collaborateurs, pardonnez leurs erreurs. Cela vous soulagera, et les soulagera aussi.

PS : Il n’y a rien de pire que d’avoir peur de faire des erreurs à cause de l’appréhension de la réaction de la personne en face. Certains sont de vrais tyrans et n’acceptent pas que vous fassiez des erreurs, s’énervent sur vous pour rien, etc.

Si vous côtoyez ces personnes toxiques, je vous invite à leur faire comprendre que ce comportement vous affecte (si c’est votre patron ou un membre de votre famille) ou à vous séparer de la personne.

Si vous êtes ce genre de personne, je vous invite à changer de comportement très rapidement car vous allez détruire toutes vos relations.

Gardez le contact.

Votre rencontre s’est mal passée ? Non pas du tout, vous n’avez simplement pas gardé le contact, et il y a peu de chances que vous vous croisiez une seconde fois.

C’est malheureux, mais ça arrive souvent. Alors, pensez-y à chaque fois.

Ici, je ne vais pas vous donner un conseil très complet, non, simplement à la fin de la discussion avec votre interlocuteur, proposez-lui de garder contact.

Deux solutions sont possibles selon moi :

La première, vous avez bien parlé avec votre interlocuteur, le feeling s’est installé et vous lui proposez une activité, comme boire un verre ou autre.

La seconde, vous avez apprécié l’échange, mais ne voulez pas forcément revoir votre interlocuteur demain, ou faire une soirée avec lui. Alors vous pouvez proposer de garder contact en échangeant vos numéros de téléphone.

Attention cependant, il existe une solution que beaucoup utilisent : Ajouter la personne sur les réseaux sociaux une fois rentrés chez eux.

Selon moi, c’est une mauvaise idée puisque d’une part, vous n’êtes pas sûr qu’elle accepte votre demande, et d’une autre part, cela est beaucoup plus sympathique de demander en réel que par internet. Vous aurez une réponse directement, vous serez fixé et non dans l’attente d’une possible réponse.

Livre : “Vous ne savez pas communiquer !”

Constat.

Vous ne savez pas communiquer avec les autres, et le pire c’est que vous ne vous en rendez même pas compte…

Voici un constat général que j’ai fait ces dernières années. Aussi bien au sein de mon expérience dans la Gendarmerie Nationale, lorsque j’ai créé ma société, via ma visibilité sur LinkedIn ou encore plus récemment quand j’ai rejoint une startup.

En effet, plus ça va et plus les communications interpersonnelles faiblissent, les couples se déchirent, les amitiés se brisent et les relations se dénouent. Sans parler de la communication au travail…

Encore moins si vous vous lancez en Freelance et devez tout à coup gérer votre prospection, tenir des entretiens de ventes, gérer les clients insatisfaits ou encore relancer vos fournisseurs et tout cela de façon subtile et précise.

Pire que cela, il devra expliquer son activité à ses amis et à sa famille tout en subissant la pression de ses proches.

Certains tirent la sonnette d’alarme en tapant sur les réseaux-sociaux, le digital ou encore les téléphones portables qui pour eux sont une plaie à l’interaction sociale.

De mon côté, je suis moins catégorique, et je pense sincèrement que le problème est bien plus profond que cela. Que cela vient des bases mêmes de la communication et qu’en modifiant quelques détails, quelques perceptions on peut faire de grands progrès.

Court extrait.

S’énerver ne résout rien : Chapitre 9.

“ Non mais tu rigoles j’espère ?! “

Oups, j’ai peut être été un peu loin là…

Si il y a bien une manière de rompre un débat, c’est de s’énerver contre son interlocuteur.

Alors pourquoi est-ce que nous nous énervons lors d’une dispute, d’un moment de désaccord ou d’un débat agité ?

Tout simplement pour relâcher la pression. Vous énerver vous fait simplement du bien, vous crachez votre venin, votre mécontentement et vous vous sentez plus léger d’un coup.

D’accord, mais du coup, comment cela se fait que ça ne marche pas si nous énerver nous fait du bien ?

Simplement car vous ne lâchez pas dans le vide. Vous ne vous énervez pas contre un sac de frappe, ou contre vous mêmes non.

Vous vous énervez contre votre interlocuteur.

Cela fait donc totalement l’effet inverse. Au lieu de relâcher votre colère, votre pression, vous la transmettez à la personne en face de vous.

Du coup, la discussion s’envenime et votre colère prend le dessus. ( Souvent pour rien d’ailleurs, pour des détails insignifiants ).

Au lieu d’échanger sur le problème, vous allez trouver toutes les solutions possibles pour vous sortir de là.

Vous allez critiquer ce que dit votre interlocuteur, faire remonter des souvenirs oubliés depuis longtemps et votre relation va en prendre un gros coup.

Alors restez calme. Je sais à quel point cela peut être difficile, mais vous énervez ne vous mènera à rien. Au mieux, vous allez vous fâcher avec votre interlocuteur, au pire, vous allez détruire votre relation.

Récupérez un extrait plus complet.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à récupérer un extrait gratuit de mon livre : “ Vous ne savez pas communiquer ! “.

Vous y trouverez :

Les 3 premiers chapitres.

De nombreux bonus.

Encore merci à vous pour la lecture de cet article.

Conclusion.

Résumé.

Pour finir, je pense sincèrement que mieux communiquer avec les autres est juste une question de bon sens.

Franchement, il n’y a rien de compliqué dans le fait de mieux communiquer. Par contre, si c’est facile en théorie, ce n’est pas toujours simple en pratique. Notamment à cause des émotions et de l’égo…

C’est pour cette raison que j’ai décidé d’écrire cet article et que je vous invite fortement à mettre en pratique ces quelques conseils. Vous verrez, vous vous sentirez beaucoup mieux.

PS : J’attends votre avis avec impatience ! D’ailleurs, pensez-vous bien communiquer avec votre entourage ? Quelles sont vos lacunes ?

6 astuces pour mieux communiquer avec les autres :

Ne jugez pas !

Communiquez dans le respect.

Évitez les désaccords inutiles.

Soyez sincère.

Pardonnez !

Gardez le contact.

A propos de l’auteur

Article proposé par Nicolas Gadeyne – Responsable Marketing et écrivain.

“ J’ai décidé de créer DevPerso.TV suite à ce constat : Beaucoup de coachs / formateurs expliquent aux entrepreneurs comment gagner de l’argent mais très peu comment être heureux, épanoui et ainsi avancer efficacement dans leurs projets. De mon côté, j’ai décidé de proposer de nombreux contenus gratuits à tous ceux qui décident de changer leur vie en se développant personnellement. “

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER