Le secret de la souffrance.

avril 9

 avril 9

par PVQZ

Prends cet article au sérieux.
Parce que, ce que je vais te raconter est la clé de TA souffrance.

C’est sur.

Ce sont les évènements extérieurs qui t’affectent.

Une séparation, un décès, un patron insupportable, un compagnon ou une compagne infidèle, que sais-je encore.

Et c’est vrai, cela te touche, cela te bousille la vie, cela te fait mal.
Et tu souffres.

Et tu souffres aussi inconscient du faite que tu te sens victime de ces évènements extérieurs.

Quelles sont les solutions ?

Changer ce patron. Il doit partir. Mais comment ?

Convaincre ta femme ou ton mari de revenir. Mais comment ?
Rendre enfin fidèle cette femme ou ce mari. Mais comment ?

Cela va te demander une énergie pas possible.
Et sans aucune garantie de résultats.

—> Le secret de ta souffrance : les emails quotidiens de Laurent Macha

Au bout d’un moment, c’est l’impasse.

Et cette impasse, cette impression qu’il n’y a pas d’autres solutions que de souffrir en silence en rajoute encore et encore à la souffrance.

Parce qu’on veut forcer l’extérieur à changer pour nous sentir bien à l’intérieur.

Tout le monde veut faire ça.
Tout le monde essaye de faire ça.

Non, ça ne fonctionne pas.
Ça n’a jamais fonctionné. (j’ai tellement essayé qu’aujourd’hui, j’en suis sur).

Et ça ne fonctionnera jamais.

L’histoire est le secret de ta souffrance

Mais bonne nouvelle. Tu vas découvrir le secret de ta souffrance.
Enfin, au début, tu ne vas pas voir cela comme une bonne nouvelle.

Mais je te le dis quand même. Ce n’est pas l’extérieur qui conditionne ton intérieur.

Je sais, je te l’ai déjà dit. Mais on va aller plus loin aujourd’hui. Ce n’est pas de changer l’extérieur qui va t’enlever ta souffrance intérieure.

Nan, nan, nan. Ce n’est pas le secret de la souffrance.

En résumé, ce qui te fait souffrir…

Ce n’est pas l’évènement…C’est l’histoire que tu te racontes à propos de cet évènement.

Des deux choses à savoir concernant le secret de ta souffrance

Alors, je sais, tu n’es peut-être pas d’accord à propos de ce secret sur ta souffrance

C’est révoltant pour le mental.
C’est difficile à entendre.

Quoi, ma femme est infidèle et ce n’est pas à cause de cela que je souffre ?

Le but de ce email est de te faire découvrir le secret de la souffrance et de te convaincre de deux choses :

  1. Le monde extérieur n’est pas responsable de tes malheurs
  2. En sachant cela, tu te donnes un nouveau pouvoir immense que tu peux utiliser dès que tu as accepté le premier point.

Mais, même en sachant cela, on se fait encore régulièrement avoir et tu en souffre encore.

Une tuile nous arrive.
Nous le vivons mal, voir très mal.
Nous souffrons.
Nous en déduisons donc logiquement que la tuile a déclenché en nous la souffrance.

La tuile est donc coupable ou responsable de notre souffrance.

Et nous retombons dans le cycle, la croyance de « ça, il ou elle me fait souffrir ».

D’où ces phrases que tu as surement déjà dites ou entendues :

Tu m’as fait souffrir.

Ou telle personne m’a fait souffrir.
Ou tel évènement m’a fait souffrir.

Pourtant, le secret de ta souffrance, ce n’est pas la tuile.

Ce matin, je méditais.
Et j’ai encore vu que ce n’est pas la réalité.

Je te dis cela parce qu’hier, il m’est arrivé une tuile.

Peu importe ce que c’était.
Mais cela a été pour moi un moment émotionnel très désagréable.

Je l’ai accueilli et cela est passé rapidement.

Accueillir est un des secrets de ta souffrance. En méditant, j’ai vu qu’il y avait encore quelques traces. Quelques résidus.

Des résidus de l’évènement d’hier. Qui sont en réalité des résidus plus anciens que je n’ai pas bien évacués.

Pourtant, au premier abord, le mental dit, c’est l’évènement d’hier qui te fait encore souffrir.

Et là, j’ai vu.

Qui souffre ? Qui est responsable de cette souffrance ?

J’ai vu que la souffrance m’appartenait entièrement.

Que j’étais le seul à la vivre. Le seul aussi à pouvoir en faire quelque chose. Le seul à créer toute l’histoire, tout le scénario autour de cette souffrance.

Le seul à faire d’un évènement UN PROBLÈME.

Cette souffrance était juste présente en moi, avec moi, en ce moment.

Personne d’autre n’y pouvait rien.
Et personne d’autre que moi ne pouvait éliminer définitivement cette souffrance latente.

Une souffrance issue de mon passé qui se réactivait quand elle était stimulée par l’extérieur.

La stimulation vient de l’extérieur, mais la souffrance est bien à l’intérieur.

Je la voyais, je la sentais.
Que faire alors ? J’étais sur le point de découvrir le secret de la souffrance.

Qui d’autre que moi pouvait s’en occuper ?

Car tu le sais.

Nous sommes les seuls à pouvoir faire face à cette souffrance

Si tu veux vraiment que les choses se fassent et se fassent bien, il vaut mieux faire les choses soi-même.

Je continuais de méditer.
Je continuais de regarder.
D’observer.
De gouter ce moment dans toute son entièreté.

J’ai vu ma solitude face à cette souffrance.
Il n’y avait que moi.

Mais en même temps…
J’ai vu toute ma responsabilité face à elle.

J’étais le seul qui pouvait faire quelque chose.

J’étais là, je la voyais, je la sentais…
C’était juste un évènement, un objet que j’observais.

J’ai vu tout l’enchainement du scénario.
Tout ce que mon mental racontait à propos de l’évènement.
Tout ce que ÇA croyait.
Toute l’histoire que ÇA racontait.

Le secret de ta souffrance était de comprendre cela. De voir cela.

Car d’un seul coup… ÇA ne m’a plus fait souffrir.

Parce que la croyance que c’était quelqu’un d’autre ou un évènement extérieur venait de tomber.

Parce qu’en voyant l’histoire que je me racontais, je voyais qu’elle n’était basée sur rien. C’était juste des suppositions. Des interprétations.

Et surtout…
Des élucubrations sur le passé et sur l’avenir.

Rien de concret à part des suppositions et des scénarios possibles.

Le secret de la souffrance : de simples scénarios.

Des scénarios sur quoi ?

  • Sur ce que pouvaient penser les autres.
  • Sur ce que pouvaient faire les autres.
  • Sur ce qui pouvait arriver ou ne pas arriver.
  • Sur les analyses possibles sur une ou plusieurs situations.
  • Sur l’état d’esprit d’une personne.
  • Sur l’idée que j’avais de sa méchanceté, de son bonheur ou de sa souffrance.
  • Sur l’idée que j’ai de son histoire, de ses calculs, de sa bêtise ou de son intelligence.

Sur des idées et des suppositions que je croyais comme vraies.

Parce que les autres se trompent beaucoup,
Mais moi, je sais.
Du mois, je le pensais.
Avec force et certitude.

Mais dans la méditation, cette certitude est tombée comme du carton-pâte.

Quand j’ai vu comme quoi tout cela ne tenait à RIEN…

Alors la souffrance est partie.

Par le fait de reconnaitre que cette souffrance n’existait que pour moi.

Que tout ça se passait juste dans ma tête et dans mon corps !
Sans aucun fondement, sans aucune certitude.

Un des secrets de la souffrance, c’est surtout que j’ai vu que j’étais le seul responsable de tout le scénario et de toute l’histoire que je me racontais à propos de ce « soi-disant problème »…

Tout cela a suffi à me faire basculer du mode « victime » au mode « responsable ».

Ce que je te raconte peut être compris intellectuellement.

Mais le comprendre ne va pas suffire.
Il faut le voir. Sans des mots, sans concept.
Juste « Voir ».

Et cela, tu ne peux le vivre que si la vie est décidée à te le montrer.

Mais tu peux aider la vie à te le montrer.

Avec la médiation, tu crées un moment favorable à ce genre de réalisation.

Tu t’entraines jour après jour à « voir ».

On se libère de la souffrance définitivement uniquement si on en démonte le mécanisme.

Un mécanisme que tu peux voir en méditant.

On se libère de la souffrance définitivement uniquement si on prend sa responsabilité sur celle-ci.

Au début intellectuellement, mais après en le réalisant dans ton vécu.
Dans l’expérience directe.
Dans ton présent.

Dans ton cœur.

La méditation est un bien précieux.

Elle n’est pas miraculeuse.
Seul toi es le miracle.

Pour t’aider, j’ai créé une très grande méthode.
Mais là n’’est pas directement le sujet d’aujourd’hui : Le secret de la souffrance.

Ma formation n’est pas nécessaire si tu es capable de te prendre en main tout seul. Prends du temps chaque jour pour pratiquer et aller à la rencontre de toi-même.

Avec passion et enthousiasme.

C’est comme ça que tu auras des résultats.

Si tu es prêt à aller plus loin, tu peux t’abonner à mes emails privés et suivre chaque jour les puissants conseils que je te donne.

De vrais conseils au quotidien chaque matin à 9 h 00.

—> Pour t’abonner (gratuitement), c’est sur ce lien.

À tout de suite,

Laurent

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER