Choisir ses pensées, c’est choisir qui je suis

juillet 6

 juillet 6

par PVQZ

Choisir ses pensées pour être qui je veux être. Oui, mais comment faire ? Dans cet article je t’explique le mécanisme et la puissance de ce mécanisme.

Choisir ses pensées, c’est se poser une question.

La question que je te propose de te poser dans ce mail est essentielle à ta transformation : quelque part, cela peut tout changer en un claquement de doigts

Écoute bien cette question, car elle peut changer beaucoup de choses dans ta vie.

Le sujet du jour, c’est choisir ses pensées pour choisir qui je suis.

En d’autres termes, la question est « est-ce que ce que je pense est la réalité ? »

Ce n’est qu’une partie de la question pour le moment.

Continue de lire parce que tu vas voir la puissance de cette question.

Choisir ses pensées inconsciemment.

La plupart des personnes se prennent pour ce qu’elles pensent d’eux. Inconsciemment ou pas.

Choisir ses pensées est parfois et même souvent un choix inconscient.

Exemples : je suis beau, je suis moche, je suis capable, pas capable, je mérite ceci ou je ne mérite pas cela, je suis timide, je parle mal, je suis un perdant ou je suis un gagnant, je suis triste, je suis victime, etc.

Disons que tu as une multitude de pensées dans ta tête qui vont te caractériser.

Mais tu seras peut-être d’accord avec moi pour dire que cela reste un jugement.

Même si, comme le dit cette article sur le blog Innerself, le jugement est un enseignant sur le chemin de la transformation.

Peut-être que tu te trouves moche, mais que quelqu’un d’autre peut te trouver beau.

L’inverse est aussi vrai.

Peut-être te trouves-tu timide, mais que dans certaines circonstances, tu ne l’es pas du tout.

Peut-être même jamais.
Peut-être que ton problème, ce n’est pas de la timidité.

Là où tu trouves de la timidité, d’autres vont peut-être y voir une fausse modestie, un manque de courage ou de détermination.

Choisir ses pensées, c’est choisir un jugement.

Ce que je veux dire, c’est qu’à chaque situation, il y a un jugement qui diffère :

  • En fonction des personnes (toi ou les autres)
  • En fonction des moments de ta vie ou de ta journée
  • En fonction de tout un tas d’autres facteurs divers et variés.

À chaque situation, à chaque phénomène que tu vis, il y a des pensées, des idées, une histoire, un scénario qui y est associé.

Ce scénario est toujours différent selon les personnes.

À chacun sa perception. Et donc à chacun sa vérité.

De cette vérité que tu crées en adhérant ou pas à ces scénarios…

De ces pensées découlera une réalité qui en sera le miroir.

Choisir ses pensées c’est choisir la vie qui se révèle devant toi.

La vie se révèle à toi tel que tu la penses.

Choisir ses pensées : la puissance de la création

Et c’est de cette puissance que nous allons nous servir pour créer notre vie comme nous la voulons au plus profond de nous-mêmes.

j’espère que tu comprends bien parce que c’est hyper important ce que je suis en train de t’expliquer.

Et la suite peut vraiment t’aider à transformer ta réalité en quelque chose de magnifique.

La vraie question, c’est « est-ce que tu veux être l’histoire ou le jugement que tu es en train de te raconter ? »

Relis bien cette question. Parce que choisir ses pensées ce n’est pas autre chose que cette question.

Dis autrement :

Est-ce que tu veux te prendre pour l’histoire que tu te racontes ?

Par exemple, tu pourrais penser :

« Je suis trop timide pour aller parler à cette fille ou à ce garçon ».

Tu te dis ça et le problème, c’est que tu le crois.

Mais est-ce que tu as envie de le croire vraiment ?

Est-ce que tu veux « être » ça ?

  • « Est-ce que j’ai réellement envie d’être ce que je suis en train de penser ? »
  • Est-ce que si je m’imagine timide tremblant et pas capable de parler à cette personne…
  • Est-ce que j’ai envie de suivre et de croire cette idée que j’imagine de moi ?
  • Est-ce que je ne pourrais pas créer une autre pensée à propos de moi ?

Une pensée qui me plairait plus et qui irait dans le sens de ce que j’ai envie de vivre.

Par exemple : je suis courageux et enthousiaste à l’idée de parler à cette fille ou à ce garçon.

C’est ça que j’aimerais penser de moi.

Choisir ses pensées c’est en laisser de côté et en adopter de nouvelles.

Alors, pourquoi pas mettre de côté les pensées négatives sur ma timidité et adopter ces nouvelles pensées que je voudrais être ?

Car je te rappelle, tes pensées créent ta réalité.

Je sais que je ne peux pas changer toutes les pensées à propos de moi.

Choisir ses pensées ou tout simplement ne plus les suivre

Il y a beaucoup de pensées que je ne peux pas empêcher de se produire.

Mais je peux choisir de les suivre ou pas.

Et je peux aussi en créer consciemment qui m’intéressent et qui vont dans le sens de ce que je veux vivre dans ma vie.

À partir du moment où je sais que je ne peux pas changer mes pensées…

Mais, dont je sais aussi que je ne suis pas obligé de les suivre…

Et que je peux aussi en créer qui vont dans le sens de ce que je veux vraiment…

Alors ton monde change. Il change vraiment, je te jure.

Ce n’est pas compliqué. Il suffit de comprendre le mécanisme et ensuite de savoir piloter la machine.

C’est vraiment une façon puissante de te transformer et de transformer ta vie.

Je te retrouve demain dans mes emails quotidiens ?

Laurent Macha

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER