Comment désamorcer un conflit relationnel

mars 14

 mars 14

par PVQZ

Nous avons tous eu ce besoin : désamorcer un conflit relationnel. Parfois nous sommes très éprouvés émotionnellement. Nous pouvons même avoir une envie d’en découdre, de faire du mal ou de nous venger.

Désamorcer un conflit relationnel : ce que l’on ressent

Tu vas surement te reconnaitre dans ce qui va suivre.
À certains moments de ta vie, je sais que cela t’arrive aussi.

Alors, cet article, je l’espère, va t’aider.

Lis-le bien.

En ce moment j’ai des problèmes relationnels avec une personne de mon entourage. Lorsque je me laisse embarquer dans la colère, ça me fait souffrir.

J’ai du ressentiment, du mal être. Je me sens victime de cette personne et je veux en découdre.

Je veux avoir raison.

Mon ego se sent clairement menacé. Mon cœur est envahi d’émotions qui entraînent des sensations physiques désagréables.

Ces sensations désagréables agitent mon mental qui veut absolument résoudre le problème et trouver des solutions.

Solutions bien sûr que je ne trouve pas puisque le mental en est totalement incapable.

Désamorcer un conflit relationnel rapidement

En ce qui me concerne, la différence aujourd’hui par rapport à avant, ce n’est pas que ce genre de situations ne m’arrive plus, c’est que cela dure beaucoup moins longtemps.

Je ne me laisse plus embarquer.

Étant beaucoup plus conscient qu’auparavant je me rends compte rapidement du processus.

Cependant, cela n’empêche pas parfois mon mental et mon corps de réagir très violemment.

Peut-être d’ailleurs encore plus violemment qu’avant. Car il voit bien que je ne suis pas dupe et il cherche à se faire entendre.

Alors qu’est ce que je fais dans ce cas là ? Quand je sens, ou plutôt que j’ai l’impression qu’une personne est contre moi ?

Et que j’en déduis que peut-être d’autres personnes sont contre moi, jusqu’à penser que la Vie est contre moi.

Et que cette vie est injuste envers moi.

Comment désamorcer le processus du conflit relationnel

Pour désamorcer un conflit relationnel, je commence par me poser dans un endroit tranquille. Dans un canapé, sur un banc. Peu importe.

Je me dépose et je laisse aller. Je regarde où les émotions se manifestent dans mon corps. J’en fais le contour le plus précisément possible.

À ces sensations, je leur dis que je les aime.
Encore et encore. Je sais que tout va bien.
Et que tout va se résoudre de soi-même si je ne cherche pas à le faire moi-même.

Et j’observe aussi le calme autour de ces sensations physiques. Et je laisse faire sans essayer de changer les choses.

Quand le mental est très puissant, je lui donne un peu à manger en me réconfortant.

Pour désamorcer un conflit relationnel, je dis à mon mental que tout cela n’est qu’illusion. Que derrière il y a quelque chose que j’ai demandé ! Que j’ai créé !

Que cette situation est le reflet de mon monde intérieur. J’essaye de repérer les pensées de ce monde intérieur qui crée cette souffrance.

Souvent c’est « je suis seul ».
« Je suis séparé ».
« Le monde est contre moi ».
« On me veut du mal ».
« Je ne suis pas aimé ».
Etc.

Et je cherche les pensées que j’aimerais avoir à la place.

Et je me les répète.

Je sais et je me rappelle qu’il y a un cadeau au bout. Un cadeau que j’ai demandé et que cette situation veut m’apprendre et me donner.

Désamorcer un conflit relationnel et le transformer en cadeau

La vie ne te donne pas toujours le chemin le plus agréable, mais souvent le plus rapide.

Alors je me souviens au regard de la situation désagréable que je vis, de ce que j’ai demandé à apprendre et à comprendre.


De ce que j’ai demandé à réaliser pour vivre mieux. Pour me sentir mieux.

Le plus difficile c’est d’arrêter notre moulin mental. Un moulin qui veut en découdre et qui veut résoudre. Qui veut tout de suite que cette souffrance s’arrête.

Alors je reconnais que oui, ce mental veut et exige que tout cela s’arrête tout de suite.

Pour désamorcer un conflit relationnel, je reconnais que je n’ai pas ce pouvoir de tout arrêter. Que je n’ai pas le pouvoir de changer ce qui est maintenant, en cet instant.

Mais que j’ai le pouvoir de choisir d’aimer, de pardonner et de faire confiance. J’utilise alors très souvent hoʻoponopono qui dit : je suis désolé pardon je t’aime et je te remercie.

Mylène Muller explique très bien ce qu’est hoʻoponopono dans cet article.

hoʻoponopono à un effet sur moi presque immédiat.

Parce que cela me fait passer de l’énergie de la rancœur à celle de l’amour et du pardon. Cela met de la patience dans la situation.

Car lorsque mes intentions s’affirment de plus en plus naturellement comme étant altruiste, dans l’amour et le pardon…

La dernière étape pour désamorcer un conflit relationnel

Alors je n’ai plus qu’à invoquer la gratitude. En disant merci parce que ce que je demande est déjà en place.

Peut être pas encore très visible dans l’expérience, mais prêt à être actualisé.

À condition que je ne cherche pas à nouveau à vouloir résoudre avec le mental. J’invoque alors ma foi en la vie.

La vie qui sait si bien s’occuper de ma digestion et de ma respiration.

Cette vie qui saura aussi parfaitement arranger de façon presque magique tout cela si je lui donne toute ma confiance.

Et toute ma gratitude parce que c’est déjà fait.

Le secret est là.

Savoir que c’est « déjà fait » et du coup avoir une véritable gratitude pour ce « déjà fait ».

Je te souhaite une belle journée.

Laurent.

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER