Comment reconnaitre son véritable pouvoir ?

mars 4

 mars 4

par PVQZ

Comment reconnaitre son véritable pouvoir ? Est-il dans les mots ? Est-il dans la parole ? Est-il dans les actes ?

Reconnaitre son véritable pouvoir est – il dans les mots ou les actes ?

Bien sûr que nos actions permettent de changer et bouger des choses dans la matière. Comme le dit cet article sur le blog « The Bboost », « Évidemment il y en a des milliers, des habitudes qui ont le pouvoir d’améliorer notre quotidien ».

Et cet article montre bien un certain nombre de choses que l’on peut acter pour reconnaitre et mettre en place son véritable pouvoir.

Mais ce pouvoir restera incomplet si tu en restes là.

Reconnaitre son véritable pouvoir se passe aussi à un autre niveau.

L’autre jour, j’ai entendu une jeune actrice (dont je ne me souviens plus le nom) qui disait ceci dans une interview sur YouTube :

La communication est une bonne chose pour tout ce qui est « organisation », mais après, ce sont juste des avis qu’on donne dont la majorité des gens se fiche.

Cette phrase était glissée en plein milieu d’une conversation.
Personne n’y a prêté attention.

Pourtant, je l’adore parce que je trouve cela tellement vrai. La communication, et de manières plus générales, le mental, cela sert exactement à ça et à rien d’autre.

S’organiser dans notre monde en 3D et dans le temps. Parce qu’après, tout le reste est superflu et ajoute la plupart du temps de la confusion.

Parler entre nous, c’est comme discuter avec notre mental dans notre tête. On en arrive jamais au bout.

Reconnaitre son véritable pouvoir ne se trouve pas dans une discussion sans fin qui ne va nulle part.

La plupart du temps, discuter avec son mental amène beaucoup de confusions. Et surtout, cela ne fait en rien avancer le problème.

Ben oui, c’est vrai, tu ne l’as pas remarqué ?

Reconnaitre son véritable pouvoir : l’exemple du marché

Les problèmes se débloquent lorsque l’on cesse de s’apitoyer sur notre sort, de discuter et négocier avec nous-mêmes et de se mentir sur nous-mêmes.

Prenons la crise actuelle : tout le monde à son avis. Toi comme moi, nous l’exprimons des que nous en avons l’occasion.

Et puis à la fin, tout le monde rentre chez soi. Reprends ses vieilles habitudes. Et la plupart du temps, tout est oublié. Surtout, si au final, nous ne faisons rien.

Pour comprendre ce qu’est « reconnaitre son véritable pouvoir », je vous propose de vous raconter cette simple anecdote. J’étais au marché de mon village ce matin. J’ai rencontré une amie qui me disait qu’il fallait s’organiser, bouger des choses ensemble et se réveiller.

Il faut faire quelque chose me disait-elle. Et puis nous sommes chacun rentrés chez nous.

Mais avant, je lui ai demandé :

  • Concrètement, tu fais quoi toi pour améliorer les choses par rapport à cette crise ?
  • Tu fais quoi toi pour améliorer les choses pour toi ?
  • Est-ce que t’agacer et te mettre en colère va aider le monde à avancer ?

Petit à petit, je lui faisais prendre conscience qu’elle demandait aux autorités de se mettre en action pour que les choses changent.
Mais qu’elle-même ne faisait rien de ce qui était en son pouvoir, pour changer des choses qu’elle voulait changer pour elle.

Faire nous-mêmes ce que nous demandons aux autres est un pouvoir puissant

En d’autres termes, on demande aux autres de faire des choses pour nous que nous ne faisons pas nous-mêmes pour nous-mêmes.

C’est comme demander à quelqu’un de nous aimer alors que nous ne nous aimons pas nous-mêmes.

Elle a convenu avec moi que si nous descendions tous dans la rue en colère avec l’idée de juste râler, cela n’allait pas arranger les choses.

Tout le monde au marché se souhaite une bonne année 2021.

Et tout le monde rajoute : « qu’elle soit meilleure que 2020 ».
Et nous sommes bien d’accord là-dessus.

La meilleure chose que nous pouvons faire pour bien commencer cette année 2021 et reconnaitre notre véritable pouvoir, c’est de nous occuper de nous.

De ne pas sombrer dans « encore plus » de déprime et de rancœur.

Plus nous serons nombreux à nous sentir bien et responsables, plus nous serons à même de nous rassembler pour construire le monde de demain.

Parce que, des personnes joyeuses et avec un esprit clair construirons un meilleur monde que des personnes en colère et complètement aigri.

Occupons-nous de nous. De nos proches. Mais aussi de nos voisins. De ceux qui ont moins que nous.

Car n’oublions pas non plus que quelqu’un qui n’a pas le minimum vital pour vivre ou qui est stressé aura du mal à mettre en place des choses pour lui.

Pour son bien-être.

Se libérer des contraintes pour reconnaitre son véritable pouvoir,

Je l’ai vu au brésil. J’ai vécu un certain temps dans une favela. Les gens n’ont pas le temps de penser à eux. Ils ont à peine le temps de s’organiser pour trouver du travail ou un peu d’argent pour nourrir leurs enfants.

Discuter, c’est s’organiser ou échanger des idées. C’est vrai. Cela permet d’avancer, d’évoluer. Mais l’évolution se passe mieux dans un contexte un minimum sain et abondant.

Nous n’avons pas à éduquer les autres.


Mais nous pouvons, si nous le voulons et le pouvons, donner un coup de pouce d’une manière ou d’une autre pour qu’ils trouvent l’énergie et le temps de s’éduquer eux-mêmes.

À condition bien sûr qu’ils le veuillent et qu’ils le demandent.

Finalement, nous pouvons avoir tous les discours ou les idées possibles sur les difficultés que nous traversons. La vérité, c’est qu’il y a un champ d’action ou nous ne pouvons pas agir ou influer.

Mais il y en a un autre où nous le pouvons.

Reconnaitre son véritable pouvoir, c’est voir ou nous pouvons agir réellement.

La plus grande erreur serait de reconnaitre ou plutôt de croire que ce champ d’action serait moins important ou moins efficace que celui des puissants qui ont le pouvoir, l’argent ou les deux.

Reconnaitre son véritable pouvoir c’est voir qu’il est fort possible que notre pouvoir soit bien plus grand que celui d’un président de la République empêtré dans les dogmes, les médias, les contrepouvoirs, les adversaires politiques, etc.

Avant de demander plus de pouvoir, reconnaissons notre véritable pouvoir. Celui que nous avons déjà et utilisons le.

Chaque jour. Dans toutes les situations. Avec tout le monde.

Reconnaissons notre pouvoir. Reconnaissons aussi le pouvoir des autres.

J’adore refaire le monde.
J’adore débattre.

Mais si c’est pour rentrer chez moi et ne rien faire…
Si c’est pour que ma conversation soit oubliée dès que je me serais séparé de mon interlocuteur…

Quel est le sens de faire cela ?

Cessons de perdre notre énergie à refaire le monde. À débattre d’idée dans l’amertume et la colère.

Et surtout, et c’est ce que j’ai dit à mon amie, « mets en place tout de suite dans ta vie, avec ton pouvoir, tout ce que tu racontes et propose ».

Je dois le dire, ça l’a soufflé.

J’ai peut-être planté une graine en lui montrant comment reconnaitre son véritable pouvoir. Il y a de cela bien longtemps, j’étais un grand donneur de leçons. J’avais la solution. Je savais.

Aujourd’hui, je donne toujours des leçons n’est-ce pas ?
Alors, quelle est la différence ?

C’est que j’applique ce que je raconte.

Et si je n’applique pas ce que je raconte, j’ai deux solutions :

  • Soit je dis clairement mes difficultés pour appliquer ce que je raconte
  • Soit je n’en parle tout simplement pas.

Je ferme mon g

Peut-être que la phrase de cette actrice nous amène à réfléchir sur une qualité dont nous parlons peu :

L’humilité est une autre manière de reconnaitre son véritable pouvoir

Peut-être qu’une grande partie de notre incapacité à sortir de la crise ne vient pas de la covid-19. Mais de notre manque d’humilité.

À tous. Aux présidents, aux labos, aux journalistes, aux scientifiques, à toi et à moi.

Et tu sais quoi ? Je vais aller méditer là-dessus moi-même.
Et je vais me nourrir d’humilité.

Laurent

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER