Une astuce concrète pour ne plus croire ses pensées.

mars 2

 mars 2

par PVQZ

Ne plus croire ses pensées est la solution pour être libre de tout et en particulier de nous-même. Oui, mais comment « faire » ?

e voudrais revenir au mail que je t’ai envoyé hier ou je te parlais de Jacques.

Je voudrais préciser certaines choses.
Et te dire comment « faire » concrètement.

Même si le passage de l’idée de vivre quelque chose d’une certaine manière à vivre concrètement cette même chose n’est pas toujours évident à réaliser.

L’idée, c’est de ne plus croire ses pensées.

Comme si elles étaient de simples objets qui traînaient là dans notre esprit.
C’est à dire, ne plus accrocher ces idées, ne plus les suivre.

L’autre idée, ou plutôt une autre façon de le dire, c’est de vivre notre vie sans que la pensée la commente.

Sans que l’on rajoute quelque chose sur l’expérience.

L’idée c’est de vivre l’expérience directe dénuée de tout commentaire et de toute pensée. Ou tout du moins, c’est de vivre l’expérience directe sans que nous donnions d’intérêt ou d’attention à la moindre pensée qui pourrait passer durant cette expérience.

Ce que nous voulons donc, c’est être directement dans l’expérience et c’est tout.

Mais voilà, il faut le reconnaître, c’est plus facile à dire qu’à faire.

Car quoi que tu fasses, il y a toujours ton mental qui commente.

Et tu as tellement pris l’habitude d’écouter ces commentaires, c’est tellement un réflexe, que c’est difficile du jour au lendemain de ne plus les croire.
De ne plus les suivre.

Pire, de ne plus faire confiance à ces commentaires.

La plupart du temps, la plupart des hommes et des femmes ont un flot et un flux de pensées continues dans leur tête.

Parfois et même souvent c’est inconscient.

Mais si tu restes là maintenant, présent à toi-même, si tu te mets en état de méditation ou si tu t’assois tout simplement tranquillement dans ton canapé ou sur une chaise…

Tu vas vite te rendre compte que les pensées arrivent sans arrêt et que tu ne peux pas contrôler ce flot.

Donc la seule chose que tu peux faire, c’est de ne pas croire et ne pas suivre les pensées qui surgissent en permanence.

Mais encore une fois, plus facile à dire qu’à faire.

Il y a ce beau discours, qui dit « ne t’occupe pas de tes pensées », qui dit :

  • Ne suis pas tes pensées
  • Ne crois pas tes pensées
  • Ne les écoute pas
  • Ne leur donne pas d’attention
  • Ne leur donne pas d’intérêt

Mais je suppose que dans la pratique, tu dois te dire « je n’y arrive pas », « c’est difficile », « il va me falloir du temps », etc., etc.

Bref encore une fois tu te dis que c’est plus facile à dire qu’à faire.

Et ce discours est aussi des pensées auxquelles tu pourrais ne pas porter d’attention.

C’est un peu le serpent qui se mord la queue.

Alors j’ai essayé de trouver une solution pour t’aider directement dans ta pratique.

Et ce n’est pas facile d’expliquer avec des mots, de l’analyse, de la compréhension comment faire l’expérience de vivre sans mots, sans analyse et sans compréhension.

Comment dire et expliquer : « comment faire pour ne pas croire ses pensées ? »

Il faut, c’est vrai, une certaine maturité d’esprit et d’ouverture pour déjà, accepter l’idée de ne pas croire une pensée que tu as peut-être cru que toute ta vie.

Et que tu n’es peut-être pas prêt ou prêtes à remettre en question.

Comme par exemple : la vie est dure, il faut du temps pour guérir ses blessures, l’homme ou la femme ne peut pas vivre sans le couple, l’amour c’est la fidélité, si tu m’aimes tu es attaché à moi, etc., etc.

Toutes ces choses qui construisent ta vie actuelle, qui te formatent et qui dirigent ton existence.

La question n’est pas de savoir si ses pensées sont vraies ou pas vrai.

Pour moi, rien n’est vrai. Ni le « pour une chose » ni son contraire. Ce ne sont que des pensées. Seule, l’expérience est palpable.

Et cela, je sais que c’est difficile à accepter pour le mental de la plupart des gens.

Alors, jouons.
Jouons juste à l’idée qu’aucune pensée n’est vraie.

Aucune, aucune aucune.

Ne plus croire à ses pensées, c’est poser la vraie question…

C’est de savoir ce que l’on veut vivre dans l’expérience.

Veux-tu vivre un être qui pense ?
Où veux-tu profiter de l’expérience directe du moment présent sans t’encombrer de tes pensées ?

La seule solution que j’ai trouvée, pour t’expliquer comment ne pas croire ou suivre une pensée va peut-être te surprendre et même te décevoir.

Pour ne pas suivre ou ne pas croire une pensée, il suffit d’une seule chose :

Décider de ne pas la croire.

Ne plus croire à ses pensées, c’est une décision.

Chaque pensée, tu vas la remettre en question.
Et pour jouer, tu vas décider de ne pas la croire.

Parce que chaque pensée d’attache toujours à quelque chose.

Alors, pour te libérer totalement, il faut lâcher toutes les pensées.

Tu vas juste faire ce choix pour te libérer l’esprit.

Pour ne plus croire à tes pensées

Pour te détendre.
Pour vivre ton expérience dans le moment présent.

Et pas dans ta tête.
Pas dans un commentaire ou un scénario.

Il y a sûrement tout un tas de croyances qui t’empêche d’avancer.

D’abord parce qu’elles te bloquent par leurs idées et t’empêchent de t’ouvrir à du nouveau.

Et ensuite parce qu’elles te brouillent l’esprit. Tout cela entrainant peur et confusion.

Voilà ce que je peux te dire aujourd’hui.

Quand une pensée limitante (vois sur le blog MadMoizelle) cet article est là, quand un flot de pensées est là, tu ne pourras pas le repousser.

Mais tu pourras te dire en cet instant et choisir en cet instant : je décide de ne pas te croire.

Et c’est tout.

Si ton choix est clair, le reste suivra tout seul.
À condition de ne pas commenter ce choix.

Dès que tu fais ce choix, d’autres pensées surviendront encore.

Et tu devras à nouveau faire ce seul choix pour ne plus croire à tes pensées.

Tu feras ce choix… ou pas.
Mais à ce moment-là, ce sera vraiment un choix et plus un automatisme.

Et tu pourras en assumer toutes les conséquences positives comme négatives.

Ton mental va contester ma proposition.
Normal.
Pourtant, c’est une pratique extrêmement concrète.

Comme hier, je te suggère d’appliquer cela tout de suite. De ne pas attendre demain ou plus tard.

Car demain et plus tard ce sera toujours demain et plus tard.

Tout se passe maintenant.
C’est maintenant que tu progresses, avances et sèmes tes graines pour voir éclore ton nouveau jardin.

Laurent

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER