Comment effectuer un lâcher prise émotionnel ?

juillet 19

 juillet 19

par PVQZ

Cet article va te présenter une nouvelle façon de voir la réalité. Consulte-le jusqu’à la fin pour découvrir ce que ton corps te cache. Si tu suis le cheminement que je vais te présenter, il se peut que tu trouves la solution à tous tes problèmes. Rien n’est garanti pour autant, ça va te demander une souplesse mentale importante. « Je ne suis rien, tout autant que tu n’es rien non plus. » Si cela ne t’évoque pas grand chose, tu as tout intérêt à lire ce que j’ai à te dire.

Ton corps n’est que vide

Le sous-titre t’a surpris ? Ce n’est pas étonnant, c’est même normal. Tout d’abord, tu dois savoir que notre corps est constitué en grande partie d’eau. C’est 60% de notre masse corporelle. Pour te donner une idée, pour quelqu’un qui pèse 70 kg, cela représente 40 kg de son poids.

Mais si nous allons plus loin dans l’infiniment petit, nous sommes en réalité

pratiquement transparents. Cela te semble absurde ? Un atome étant constitué à 99,9% de vide, nous voyons là que nous sommes principalement constitués de non-matière.

Donc de vide.

Changer son regard sur les choses

Tu vas te demander pourquoi je te raconte tout cela. C’est pour que tu regardes les choses différemment. Et pour que ce nouveau regard transforme ta vie, comme il a transformé la mienne. Ce à quoi nous nous attachons la plupart du temps, ce sont des personnes et des

objets. Ou encore notre propre corps. Nous les voyons généralement comme solides.

Désormais, change ton regard. Vois tous les objets, les autres personnes et ton propre corps comme du vide. C’est-à-dire comme ce qu’il est. À ce moment-là, tous les attachements que tu leur portes disparaissent. Pour être plus exact, ils apparaissent comme étant une simple illusion.

Combattre l’illusion

Mais alors, à quoi sommes-nous en réalité attachés ? La réponse : à une illusion, justement. Ou plutôt, à une apparence. Alors, tu vas te demander si nous sommes si stupides pour nous attacher à quelque chose qui n’existe pas vraiment.

Nous ne sommes pas stupides. On nous a juste appris une façon de voir les choses qui n’est pas la réalité. On nous a juste fait croire que l’illusion était réelle, qu’il n’y avait de fait pas d’illusion !

Maintenant, une difficulté va se présenter à toi. Même si tu comprends ce que je viens d’expliquer, ton corps et ton mental ne vont pas pour autant se détacher de l’idée que cette illusion est réelle.

Je te conseille de lire cet article : « Comment vivre en sachant que tout est illusion ».

Alors, comment se détourner de cette illusion et vers où porter son attention ? Où trouver quelque chose de réel, de vrai et de solide si tout ce qui est autour de

nous n’est que du vent ? Laisse-moi te l’expliquer.

Comment trouver la paix en soi

Voici la solution que je te propose et qui risque de t’amener un grand calme, de t’apporter une grande paix. Je parle bien de « risques » parce que c’est peut être ainsi que ton mental va percevoir ma solution.

En effet, se détourner de cette illusion n’est pas évident. Ce mensonge auquel tu es tant attaché depuis ton enfance, cette croyance qui te fait à la fois souffrir, mais qui en même temps te rassure est fortement ancrée en nous. Se détourner de tant d’idées que tu considères comme acquises va être une chose difficile pour ton mental. Mais pas impossible à réaliser !

Alors voilà, cette proposition va peut-être permettre à ton mental de trouver la paix intérieure. Je te conseille de l’expérimenter en laissant tous les commentaires de

ton esprit de côté pendant un certain temps. Le temps de voir le monde d’une autre manière.

Dis à ton mental de faire pause, ordonne-le lui ! Mais rassures-toi en te disant que tu l’écouteras à nouveau un peu plus tard. Maintenant que c’est fait, tu vas pouvoir suivre le cheminement dans de bonnes conditions.

Le cheminement mental du lâcher prise

Si tout ce qui nous entoure et qui nous parait solide n’est en réalité que du vide, qu’une

illusion… Si moi-même, mon corps, mes idées, ou cet article, ne sont que brefs.

Alors, la solution est de porter son attention sur autre chose. De porter cette attention autre part que sur les objets en apparence solides.

  1. Prendre conscience du vide

Commence par porter ton attention sur le vide, ce doit être ton principal ancrage. Il faut précisément que tu ne penses à rien. Ressens juste l’espace autour de toi. Pense au calme, au silence qui règne ici.

  1. Contrôler son attention

A présent, porte ton attention sur la tension que tu ressens. Celle qui veut te ramener à tes problèmes du quotidien : au dossier que tu dois rendre, au coup de téléphone que tu dois passer. Porte-la sur l’espace dans lequel apparaît l’illusion. Puisque oui, c’est en effet une illusion. Or, il ne fait aucun sens de se préoccuper des tracas de l’illusion dans laquelle on flotte.

  1. Changer son regard

Puis, observe chaque chose jusqu’à ton corps même, comme un ensemble d’atomes constitué de vide à 99,9%. Ne perd pas à l’esprit que ton corps est lui-même du vide. Et vois-toi uniquement comme un espace qui traverse cette apparente matière, membre par membre, organe par organe.

Ton ancrage n’est pas dans la matière.

Ton ancrage n’est pas dans ton corps.

Ton ancrage n’est pas dans un objet.

Ton ancrage n’est pas dans une personne.

Ton ancrage est là, dans le vide, dans cet espace.

Dans ce rien qui est tout.

Une expérience émotionnelle à réitérer

Une fois que tu as suivi ce cheminement mental, cette méditation, je t’invite à repenser aux sensations que tu as ressenties. Vois à quel point cela soulage. Cela détend instantanément. Constate comment cela règle magiquement tous les problèmes.

Pour être plus heureux au quotidien, tu dois te rappeler ce cheminement. Sois cet espace de vide, sans malheur ni tracas. Vis ta vie comme s’il s’agissait de ce vide, et tu résoudras de nombreux problèmes. Considère-la comme un vide qui expérimente une illusion. Ou, pour te donner une image plus facile : imagine-la comme un rêve.

Un choix pour mieux vivre

Aujourd’hui tu as deux propositions différentes de voir le monde. Or, tu sais maintenant laquelle te détend le plus. Mais tu sais aussi que tu vas choisir celle qui te stresse le plus, qui t’inquiète le plus, qui te fait le plus peur.

En effet, tu y es attaché malgré la souffrance qu’elle te donne. Ce n’est pas grave, ne te jette pas la pierre pour cela. Tu dois juste être conscient de ce que tu as expérimenté. Sois éveillé à cette réalité.

Et aime-toi comme je t’aime.

Laurent – créateur des formations plusvitequezen.com

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER