Surmonter les difficultés de la vie : deux étapes concrètes

février 5

 février 5

par PVQZ

Surmonter les difficultés de la vie, c’est un peu vivre finalement. Mais peut-être peut-on voir autrement les choses et faire de ces difficultés tout simplement des moments simples de la vie.

Deux étapes pour surmonter les difficultés

Il y a deux étapes pour qu’une chose soit intégrée. Pour qu’une difficulté ou une croyance soit dépassée.

Je te les donne tout de suite et je t’explique ensuite.

La première c’est l’étape mentale et la deuxième c’est l’étape corporelle.

Nous avons deux mémoires principales : le cerveau et le corps. La plupart du temps, nous nous attardons sur le cerveau : en gros, notre histoire.

Nous allons démonter cette histoire afin de l’accepter. Nous allons apprendre à changer notre façon de voir cette histoire.

Mais ce n’est que la première étape pour surmonter une difficulté

Se servir de son corps pour surmonter les difficultés

Même si vous êtes ok mentalement, même si vous êtes prêt à changer vos pensées, même si vous comprenez le déroulement de l’histoire qui vous a fait du mal, ce n’est pas pour autant que vous en êtes délivré.

Car comme, je l’ai dit, il y a la mémoire du cerveau et il y a la mémoire du corps.

Si vous souhaitez surmonter les difficultés, mais que vous ne vous libérez pas des mémoires corporelles, vous prenez le risque de les réactiver dès que l’occasion de la vie le permettra.

Et cela même si mentalement vous êtes ok.

Le corps est une mémoire encore plus puissante que le cerveau. D’ailleurs, si le cerveau ne se souvient pas forcément de tout, le corps se souviendra toujours des choses qui vous sont arrivées et que vous n’avez pas digérées.

Car oui, j’ai oublié de le dire.

On ne parle maintenant que des mémoires que l’on a pas digérées, acceptées ou que l’on a refoulées.

En d’autres termes, tout ce que l’on a pas osé regarder en face et que l’on a mis sous le tapis. Et cela, même si ton cerveau fait mine de ne plus s’en rappeler, le corps lui s’en souviendra.

Et cela va influencer une grande partie de tes choix dans ta vie. Je te parle ici de très gros traumatismes comme de plus petits.

Car parfois les petits traumatismes peuvent être en réalité très gros. C’est juste qu’ils ont été minimisés. Où qu’ils ont pris de l’ampleur au fil des années grâce à un mental particulièrement actif.

Comment vérifier que vous avez vraiment surmonté la difficulté ?

Et lorsque nous pensons nous être débarrassés mentalement d’un problème personnel, il faut toujours vérifier si cela est bien le cas.

Et qui va permettre de vérifier cela : le corps.

Combien de fois cela m’est arrivé de penser dur comme fer que j’avais réglé tel ou tel problème.

En général, quand je pense cela, la vie me met rapidement à l’épreuve. Et quelque chose arrive pour me montrer que non.

Même si je suis prêt avec ma tête, le corps est encore en stress par rapport à ce problème.

Il faut donc aussi aller voir le corps et l’écouter. De la même manière que nous pouvons le faire avec nos histoires.

On peut se refaire le film mentalement, mais aussi physiquement.

On peut écouter l’histoire et les peurs que raconte le mental…Mais il est aussi important d’écouter l’histoire et les peurs que raconte le corps.

La technique pour ne pas surmonter une difficulté en la refoulant

Comme le dit Charlotte Hoefman dans cette vidéo, la pensée est le point de départ de toute la chaine qui va suivre : nos émotions, nos actions et la matérialisation de certaines choses.

Le problème, c’est que nous refoulons. Nous refoulons nos pensées, mais nous refoulons aussi le corps.

Nous apprenons à l’ignorer. Parce que nous voulons nous faire croire et faire croire aux autres que tout va bien.

Que nous sommes forts et que nous ne ressentons rien. Mais ce n’est pas comme cela que l’on surmonte les difficultés totalement et définitivement.

Il faut, pour s’en débarrasser définitivement, aller voir ce corps. Et en être de plus en plus conscients.

Pour cela, il faut développer un lien intime avec son corps. Apprendre à le regarder, à le sentir.

Apprendre à déceler ses moindres frissons.
Et être un maximum conscient de notre propre corps.

Je donne souvent des cours là-dessus dans mes Emails Privés Quotidiens

La part du subconscient

Une dernière chose si tu veux bien comprendre le mécanisme pour surmonter les difficultés.

Le corps envoie avec ses mémoires des messages subconscients. Devenir de plus en plus conscient de nos pensées comme de notre corps est la clé de la libération.

Ce n’est pas long ou difficile. C’est juste un choix. Un choix où je te propose de t’accompagner pas à pas et facilement dans ma méthode.

Être conscient permet de voir. Et souvent, on me dit « mais je sais tout ça ! ».

Ok, tu sais, mais alors tout va bien ?

Même si mentalement c’est ok, mais que ton corps émotionnel ne l’a pas écouté, accepté ou intégré, alors, les situations vont se représenter jusqu’à ce que les choses se dissolvent.

Vous savez quand les choses sont comprises et acceptées quand les situations ne se reproduisent plus.

N’oublie pas de t’inscrire à mes emails Quoiticdens Privés pour recevoir chaque jour des conseils applicables pour te conduire à ton bonheur et à ta liberté.

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER