fbpx

Comment savoir ce qui est important pour nous ?

janvier 11

 janvier 11

par PVQZ

L’important pour nous n’est pas ce que nous croyons.

Nous avons des idées sur ce que nous voulons faire de notre vie. Mais plus que « faire », sur ce que nous voulons laisser.

Ce qui compte le plus pour nous la plupart du temps, c’est l’image que l’on a de notre personne.

Et c’est à travers cette image que l’on va s’inventer que nous allons tirer des actions, des attitudes, des objectifs dans notre vie.

Mais ces choses que nous tirons de notre image sont-elles les plus importantes pour nous ?

Je veux dire : sont-elles réellement à la hauteur des désirs que nous avons au plus profond de notre coeur ?

Remettre en question l’important pour nous

Si, de temps en temps, ou souvent, tu te poses des questions existentielles du style « suis-je utile », « quel est le sens de ma vie », « à quoi je sers », est-ce que j’ai loupé quelque chose », etc…

C’est que tu doutes de ce qui est important pour toi. Et c’est normal. Tout au long de notre vie, nous cherchons à reconsidérer nos objectifs, nos désirs, nos idées, ce qui est important pour nous.

C’est d’ailleurs assez souvent douloureux. Car le doute est une instabilité assez difficile à vivre. Il entraîne souvent la procrastination et la stagnation. Tu peux d’ailleurs lire cet excellent article sur le blog dev-perso sur la procrastination si tu veux en savoir plus sur le sujet.

C’est ainsi que de nombreux projets sont avortés avant même d’avoir commencé. C’est ainsi que de grandes idées qui pourraient pourtant aider le monde ne voient jamais le jour.

Une erreur de cible

Pour comprendre ce qui est important pour nous, il ne faut pas regarder dans « l’action ». C’est-à-dire dans ce que nous désirons faire. Et encore moins sur l’objectif final que nous souhaitons réaliser.

Parce que si ton but est d’aller sur la lune, il y a de fortes chances que tu abandonnes de suite devant l’ampleur du projet.

Tu peux désirer vouloir aller sur la lune, mais tu dois aussi désirer le chemin pour y aller.

D’un autre côté, attention à ne pas avoir des désirs trop petits. Voir « petit » n’apporte aucune motivation pour se mettre en route.

C’est la fascination et l’émotion du projet qui va nous donner l’énergie et la foi d’y arriver.

Mais voilà, il y a un problème.

Que tes ambitions soient d’aller sur la lune ou réaliser du shopping à carrefour, cela ne dit en réalité rien sur ce qui est important pour toi.

D’ailleurs, ça se vérifie dans la vraie vie. Des personnes qui semblent avoir réussis, riches, célèbres ou que sais-je encore, finissent malheureux et misérables en ayant l’impression d’avoir manqué leur vie.

La vérité est ailleurs (comme disait la série).

Un moyen de comprendre avec deux enterrements

Tu n’as pas besoin de faire de grandes choses pour être important pour toi (ou les autres d’ailleurs). C’est d’une autre manière que tu vas découvrir ce qui compte. Et quand tu l’auras découvert, alors tu pourras soulever des montagnes.

Mais comment découvrir ce qui est important pour nous ?

Je suis allé à deux enterrements en 2 semaines.

Comme souvent aux enterrements, on raconte l’histoire du défunt. Sa vie, professionnel, familiales, ses valeurs, ses combats, etc.

Ce qui m’a marqué…

C’est de voir les différences entre les histoires de ces deux personnes.

Il y a leur histoire que l’on pourrait appeler matériel : leur travail, leur carrière, combien ils ont de femmes, d’enfants, leur investissement dans le monde associatif, etc.

Ça, c’est factuel. Et puis, il y a ce qui a compté pour eux. Ce qu’ils ont laissé. Je pense qu’il y a une différence entre ces personnes, mais aussi une différence entre la perception que l’on a de ces personnes.

Et je me rends compte à quel point, notre histoire n’est pas la même selon qu’elle soit racontée par une personne ou une autre.

Mais il y a apparemment des tendances. L’un était un militant, accès sur le partage, aider les autres et aimant le bon vin.

L’autre aussi aimait le bon vin. Mais il était plus accès sur les valeurs du travail, de la réussite, de la carrière.

L’un était communiste et participait à des luttes politiques et syndicales, mais aussi à des associations humanitaires…

L’autre avait un gros poste à responsabilité dans une grosse entreprise et donnait tout pour sa famille.

Il n’y a pas de meilleurs profils ou de meilleure vie.

Toutes les valeurs les plus honorables peuvent apparaitre dans chacune de ces histoires.

Et les pires choses aussi.

Des histoires, justes des histoires. Ces histoires ne comptent pas. C’est : « comment tu vas être et comment tu vas vivre » ces histoires qui comptent.

Car maintenant, si on enlève les histoires, il nous reste deux hommes.

Deux hommes dont les valeurs étaient en apparences différentes, mais pas meilleures ou moins bonnes les unes que les autres.

Ce que j’ai vu, ce sont deux points communs :

Ils appréciaient le bon vin. Ils faisaient du meilleur qu’ils pouvaient. Ils avaient sûrement d’autres belles choses en commun (et de moins belles aussi).

C’est peut-être tout simplement ça la vie : apprécier du bon vin (c’est une image bien sûr) et faire du mieux que nous pouvons.

L’histoire qui était racontée durant les cérémonies n’a finalement pas d’importance.

Car l’histoire s’en va toujours.

Ce qui reste, c’est autre chose. Des idées, des valeurs, des sourires, des attentions…que sais-je…

La solution pour savoir ce qui est important pour nous.

Et toi ? Que souhaiterais-tu laisser ? Un empire, une magnifique voiture, une carrière impressionnante et inoubliable ?

Non, je ne pense pas. Tout le monde au final se fiche de tout cela quand l’heure de la mort pointe son nez.

Alors prend quelqu’un instant pour faire cela :

Imagine-toi, ce sont tes dernières heures.

Qu’est-ce qui est important ?

Qu’est-ce qui va compter en cet instant (un des moments les plus importants de ta vie) ?

En cet instant, tu vas voir ce qui compte le plus. Et je t’invite dans la seconde qui suit à tout miser là-dessus.

À donner le meilleur de toi même pour ce qui te semble le plus compter à l’heure où tu vas passer de l’autre côté.

Car rien ne peut plus compter pour toi que ce que tu trouveras d’important pour toi, tes proches et le monde au moment où l’heure sera venue.

La mort est ton guide. La mort dont nous avons tous peur (même ceux qui prétendent le contraire).

Alors, ce simple exercice peut être d’un grand secours et te donner la foi mais aussi la direction ou plutôt l’énergie et le sens de ce que tu veux réaliser dans ta vie, aussi modeste soit-il.

Si tu veux me suivre et recevoir tous les matins dans ta boite mail, un message inspirant qui te portera tout au long de la journée essaye mes e-mails privés quotidiens.

C’est gratuit mais pour autant extrêmement enrichissant pour toi et pour t’aider à faire de ta vie une histoire heureuse et épanouie.

—> Pour t’inscrire, il suffit de cliquer sur ce lien.

Je te souhaite une longue et magnifique vie.

Laurent

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Cliquez ICI pour commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PARTAGER