fbpx

J’ai peur de tout perdre : que faire ?

avril 19

 avril 19

par PVQZ

Pourquoi la peur de tout perdre est la pensée la plus destructrice ?

J’ai peur de tout perdre. C’est surement la pensée que nous avons secrètement tous les jours plus ou moins consciemment.

La pensée « peur de tout perdre » est la pensée qui crée tous tes conflits avec tes proches et tes moins proches. C’est aussi cette même pensée qui crée toutes les guerres et la misère du monde.

Car a vouloir se protéger en permanence d’une menace la plupart du temps irréel, nous nous méfions de tout et de tout le monde. Nous sommes en permanence en mode « méfiance », en mode « contrôle ».

Nous vivons la vie dans une illusion qui serait que « tout est danger ». Comment peut-on réellement vivre ainsi une vie sereine, épanouie et proche des autres humains ?

Comment pouvons-nous vivre en paix dans un monde en paix si nous pensons en permanence que quelqu’un va nous vouloir du mal ?

Le danger existe. Mais aujourd’hui, il est scientifiquement prouvé que ce danger que nous pensons ou voyons n’est la plupart du temps pas réel. La peur de tout perdre est une construction mentale qui amène l’humanité à sa propre destruction.

Comment réaliser que cette peur est une illusion ? Comment vivre son quotidien sans peur ? Comment se positionner naturellement dans une confiance sans faille en nous même et en la vie .

C’est ce que nous allons voir dans cet article.

La peur de tout perdre et le contrôle des pensées

La peur de tout perdre nous amène à tout vouloir contrôler.

Tout est sous contrôle. Tu as souvent entendu cette expression « tout est sous contrôle ».

  • Contrôlons-nous vraiment nos pensées ?
  • Contrôlons-nous vraiment notre vie ?

Rien n’est moins sur. Arrête-toi deux minutes (c’est tellement bon de s’arrêter) et regarde :

Que contrôles-tu vraiment ?

Par exemple : est-ce que ça t’est déjà arrivé de dire cette expression : « mes mots ont dépassé ma pensée »

  • Penses-tu que cette situation soit réellement possible ?
  • Penses-tu que tes mots peuvent dépasser ta pensée ?
  • À quel moment vas-tu penser ?
  • À quel moment vas-tu avoir des mots qui ne sont pas cette pensée ?

Ça n’a pas vraiment de sens n’est-ce pas ?

Autre question que tu peux te poser si tu as peur de tout perdre :

  • Qui décide de la pensée ?
  • Où commence-t-elle ?

On continue encore comme ça dans des questions complexes et un peu bizarres ?

J’aime bien ces questions parce qu’elles nous amènent à voir les choses différemment. Elles bousculent nos certitudes comme la peur que nous avons de tout perdre. Elles nous imposent l’humilité.

Si tu as peur de tout perdre, je te propose de te poser.

STOP, Pause.

Observe tes pensées, et devine quelle sera ta prochaine pensée.

Contrôles-tu tes pensées ?

Tu verras rapidement que tu es incapable de dire quelle sera ta prochaine pensée.

Si tu restes bien au calme, tu comprendras rapidement que les pensées arrivent malgré toi.

En fait, quand tu dis « mes mots ont dépassé ma pensée », tu dis tout simplement que tu ne contrôles pas tes pensées.

Et quand tu y regardes de près, tu te rends compte que tu ne les contrôles jamais.

Que faire de la pensée « j’ai peur de tout perdre » ?

Toutes les pensées font pratiquement allusion à la peur de tout perdre. Une pensée est toujours là pour diviser, séparer, classer, comprendre, analyser dans le seul but d’échapper à la peur.

Dans le but d’échapper à la peur de tout perdre. En d’autres termes de mourir, de disparaitre. (Si tu as peur de mourir, je te conseille cet excellent article sur le site « The Body Optimist ».

Ce qui donne du pouvoir à une pensée qui peut partir dans tous les sens (quand nos mots dépassent notre pensée), c’est la l’attention et l’intérêt que nous allons lui donner : « est-ce que tu vas l’exprimer ou pas ».

  • Est-ce que tu vas la dire ou pas ?
  • Est-ce que tu vas la croire ou pas ?
  • Est-ce que tu vas la suivre ou pas ?

Ce genre de question est valable aussi bien pour tes pensées par rapport à toi que tes pensées par rapport aux autres.

La pensée est-elle sous contrôle ?

C’est impossible. La seule chose que nous pouvons faire par rapport à nos pensées, c’est de les suivre ou pas.

Tout ce qui arrive dans ta vie arrive. Ce qui est raconté ensuite, le scénario, l’histoire, les commentaires ne t’appartiennent pas vraiment.

Ils surgissent tel le loup pourrait surgir en pleine nuit.

Tu connais la peur du loup ?

Il pourrait te manger, tu pourrais en mourir. Mais le loup n’existe que dans les histoires.

Car oui ! La vraie question c’est « le loup existe-t-il » ?

  • Dois-je avoir peur d’être seul ?
  • Dois-je avoir peur de mourir ?
  • Dois-je avoir peur de perdre mon travail ?
  • Dois-je avoir peur de perdre quelqu’un qui m’est cher ?

Ces questions de « peur de tout perdre » sont aussi pertinentes que stupides.

Car oui, un jour nous allons tout perdre. Un jour nous partirons. Tout cela arrivera un jour. Mais ce n’est pas un malheur. C’est juste le cycle de la vie.

Lorsque l’on comprend ça, on commence à se détendre.

Y a-t-il un loup ? Il n’y a pas de loup.

Il y a juste la peur du loup. C’est-à-dire la peur de la vie. La peur de la mort. Qui a peur de la mort, a peur de vivre. Qui a peur de perdre a peur de vivre.

Je comprends cette peur. Je l’ai tellement vécu.Encore aujourd’hui, je suis parfois surpris par cette peur du loup. Qu’il me saute à la gorge, et qu’il me prenne tout.

Parfois même, j’ai l’impression que c’est vrai. Que j’ai déjà tout perdu ! Tu vois de quoi je parle.

Mais tout ça, ce sont des histoires. Comme on en raconte aux petits enfants. Le loup n’existe pas. Seule la peur du loup existe.

La vraie question c’est « qu’est-ce que je fais de cette peur du loup » ?

Lorsque, comme tu dis : « Mes mots ont dépassé ma pensée », c’est que la peur de tout perdre a dépassé ta pensée.

Derrière ces mots injustes, agressifs, inadaptés, intransigeants, que l’on s’adresse à nous-mêmes ou que l’on adresse aux autres, il y a toujours la peur de vivre.

Il y a même la peur d’aimer, la peur de réussir. Il y a la peur du bonheur, la peur de la joie. Nous sommes tellement puissants, que nous avons peur de notre propre puissance et notre propre lumière.

Lorsque tes mots dépassent ta pensée, souvent tu t’en veux. Souvent tu crois que tu as créé une catastrophe. Et tu rajoutes alors de la peur à la peur.

Pourquoi et comment regarder cette peur de tout perdre en face ?

C’est le moment de regarder cette peur de tout perdre en face. C’est le moment de regarder s’il y a un loup ou pas. C’est le moment d’arrêter les scénarios, les histoires, et de regarder si maintenant il y a un loup ou pas.

La méditation est le meilleur outil pour cela. Mais tu peux faire cela partout. Dans ton lit, dans le métro, en voiture ou en te baladant.

Regarde ce loup ! Reste quelques instants dans cette histoire de peur. Regarde et regarde encore.

Que vois-tu vraiment ?

Face à la peur de tout perdre, face à tous tes drames, à toutes tes histoires, à tous tes problèmes, il est temps de s’arrêter et de regarder la vérité.

Je sais que cela peut faire peur, mais je te le dis aujourd’hui « tu n’as rien à craindre ».

Amuse-toi à te faire peur et va caresser le loup. Dis-moi quel est le loup dont tu as peur.

Cela m’intéresse.

Si tu veux me suivre dans mes E-mails Privés Quotidiens, abonne-toi maintenant en cliquant ici pour ne pas manquer le conseil essentiel que je te donnerais dès demain matin à 9 h.

Amicalement,
Laurent

Recevoir chaque matin les emails privés de Laurent Macha...

C’est plus de Paix, d’Amour, de Joie et de Liberté dans votre quotidien.

Prochain email, demain matin à 9 h 00

PARTAGER

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Vous pouvez laisser un commentaire :-)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}